Connexion

Syndicate content

Survivre aux examens: conseils pour étudiants à cran

mercredi, 5 juin, 2013 - 08:40

Pour les lycéens et étudiants, le mois de juin est synonyme d'examens et de stress. "Comment y survivre ?" sensationnalise The Irish Independant. Pour rester zen, la presse européenne n'est pas avare de conseils. Parfois inattendus.

El País n'hésite pas à les appeler les "semaines de l'angoisse": en Espagne, mais aussi en France, en Irlande et ailleurs, la période pré-estivale met à cran les étudiants et lycéens. Pour ceux qui auraient échappé aux recommandations de la grand-mère ou du fils de la voisine, la presse européenne est là pour dispenser conseils et bonnes pratiques.

200 000 Espagnols dans l'angoisse de la "Selectividad"

Ce 4 juin, à Madrid et dans les Asturies, était donné le coup d'envoi de la "selectividad": le graal pour quelque 200 000 jeunes déjà diplômés d'un "bachillerato" et souhaitant se lancer dans des études universitaires.

La Vanguardia n'hésite pas à rappeler les évidences: se relaxer et prendre des forces la veille des épreuves. Pour le jour J, arriver à l'heure muni de sa carte d'identité. Autre astuce inédite révélée par le quotidien espagnol: respirer profondément en cas de bloquage lié au stress.

Désireux peut-être d'éviter ces poncifs, El País a fait appel à deux professeurs en psychologie: leur "secret": se concentrer sur la tâche à accomplir et non sur la menace d'échouer". Et surtout, ne pas utiliser de "tranquilisant" ou toute substance qui pourraient ne pas avoir les effets espérés.

Survivre à "la fièvre de l'examen" irlandais

Plus alarmiste, The Irish Independant propose un véritable guide à destination des étudiants pour "survivre à la fièvre de l'examen". Il faut dire que les Irlandais sont soumis à une pression particulière: leur "leaving certificate", est national, sans contrôle continu, mais surtout, les universités tiennent compte des notes obtenues durant cet examen pour sélectionner les futurs étudiants. 

Le quotidien recommande la consultation des brochures éditées par les pharmaciens et médecins pour aborder les périodes d'examen en bonne santé. Il proscrit les boissons énergisantes, de même que les comprimés de caféine. Leur usage est si répandu que l'Union des pharmaciens irlandais met en garde contre le risque de "sur-stimulation du cerveau".

Autre mise en garde: ne pas consommer de drogues et médicaments non prescrits. Le conseil peut sembler superflu. Bien que… récemment, des étudiants de l'University of Limerick ont souffert de palpitations pendant les examens, pour avoir absorbé un traitement destiné aux troubles du déficit de l'attention et d'hyperactivité!

Plus original, le journaliste de The Irish Independant a une attention particulière pour les étudiants sujets au rhume des foins: "gardez les portes et les fenêtres fermées" le matin et le soir, "ne vous allongez pas sur le gazon et appliquez de la vaseline dans le nez pour atténuer les symptômes"…

Un peu karaté pour éviter la pâtée

En France aussi, la pression du bac mène à des initiatives plutôt inattendues: Le Parisien a assisté aux cours de karaté prodigué par un proviseur de l'Essonne à ses lycéens pour combattre le stress, à deux semaines du jour J. 

Pas de bac à la française pour les jeunes allemands: ils sont évalués en fin d'année par leurs professeurs et des enseignants extérieurs avec l’"Abitur", dont les modalités varient selon les Länder. Pour autant, beaucoup de lycéens ou étudiants se plaignent du stress. A toutes fins utiles, le Spiegel publie les tests et conseils ironiques de l'étudiant et journaliste Yalda Franzen pour atteindre la paix intérieure. Le premier d'entre eux: "si tu es pressé, assieds-toi"!




Pays