Connexion

Syndicate content

L’économie souterraine en Russie

vendredi, 21 juin, 2013 - 11:58

Chiffre du jour: 20%. C'est la part du PIB que pourrait représenter l'économie souterraine en Russie, selon le ministre russe des finances. Une proportion à peine plus élevée que la moyenne européenne. Un chiffre à prendre cependant avec des pincettes.

L'économie souterraine représente entre 15 et 20% du PIB russe, soit 9.000 milliards de roubles (200 milliards d'euros), compte tenu du fait que notre PIB se chiffre à 60.000 milliards de roubles environ"

a déclaré le ministre des finances russe à la radio Echo de Moscou.

Info ou intox? Intox sans nul doute. Selon le Global Financial Integrity, l'économie souterraine atteignait plus de 35% du PIB en 2011. La vérité doit probablement se situer entre les deux.

Quoi qu'il en soit, un tel aveu public n'est pas dans les habitudes de ses homologues de l'Union européenne (UE). Sans doute parce qu'ils ne font guère mieux pour limiter l'économie "au black". 

Dans une étude parue en 2010, l'autrichien Friedrich Schneider, spécialiste de l'économie de l'ombre à l’université de Linz, expliquait que la crise économique de 2008 avait contribué à démocratiser les pratiques souterraines dans tous les pays développés.

La charge fiscale, la moralité fiscale des contribuables et le rapport des citoyens à l’Etat sont les trois facteurs qui expliquent généralement la part de l’économie souterraine dans les différents pays européens",

ajoutait-il depuis.

Ainsi les activités souterraines sont particulièrement développées en Grèce avec une proportion de 25% du PIB, 21,6% en Italie, 19,2% en Espagne. En France, l'économie informelle atteindrait "seulement" 10,8% en 2012. Plus étonnant, elle avoisine les 13,4% en Allemagne et près de 14,3% en Suède et en Norvège, des pays que l'on dit vertueux par ailleurs.




Pays