Connexion

Syndicate content

Des managers suisses pas très sexy…

lundi, 24 juin, 2013 - 11:52

Les Suisses ne plaisantent pas avec le travail. Selon une étude publiée aujourd'hui dans le quotidien Le Matin, 64 % des managers jugent leurs employés sur leurs vêtements. 

Avec les beaux jours, les corps se dévoilent. Mais attention! Si vous êtes Suisse, et en quête d'une promotion dans les jours qui viennent, vous feriez bien de conserver encore quelques temps le costard trois pièces.

D'après une étude publiée aujourd'hui dans le Matin, 64% des directeurs des ressources humaines estiment que la tenue vestimentaire d'un employé a un impact sur sa progression dans l'entreprise.

Scandaleuse sandale

42% des 250 DRH interrogés se plaignent même, au sein de leur société, de l’accoutrement de certains collaborateurs.

Les habits qui gênent le plus les cadres suisses? Les sandales ouvertes, qui font scandale. Particulièrement si elles laissent voir vos orteils. Les baskets sont également déconseillées. Même chose pour les jeans déchirés.

Viennent ensuite les tenues plus légères, comme les robes transparentes, les mini-shorts ou les décolletés plongeants pour les femmes. Les hommes sont priés d'éviter, de leur côté, de venir travailler en débardeurs et autres chemises laissant dépasser un ventre trop rond.

La jupe, outil de résistance

Dans une interview accordée au journal le Matin, Nicole Boven, life-coach et directrice d’Excellence Concept, affirme qu’ "avec une tenue correcte, le collaborateur souligne ses compétences professionnelles et sa force de persuasion." 

Les plus excentriques n'ont qu'à afficher leur singularité en travaillant dans le milieu artistique selon Miri Kajari, conseillère en image… Et s'il le faut, les employeurs peuvent sévir. Les salariés de la voirie de Bâle en savent quelque chose: d'après le journal numérique 24H, la municipalité helvétique a formellement interdit aux éboueurs de porter des pantalons courts.

Même chose pour les conducteurs de trains suédois. Malgré les vagues de chaleur qui touchent actuellement la Suède, la société Arriva, qui possède les trains de la banlieue de Stockholm, a interdit depuis janvier les shorts pour les conducteurs.

Les employés du sexe masculin ont décidé d'exprimer leur mécontentement en venant travailler… en jupe.

Les passagers nous regardent fixement mais jusqu’à maintenant personne ne nous à rien dit. En tous cas pas à moi. Et je m’en fiche car c’est une question de confort"

Explique un agent à la BBC. Une résistance pacifique et humoristique illustrée dans cette vidéo, mis en ligne par la chaîne. 

         




Mots clés
, , , , , , , , , , , , ,
Pays