Connexion

Syndicate content

Faire ses courses en Europe: qui paye le plus?

lundi, 24 juin, 2013 - 13:49

Combien débourse un Italien, un Chypriote ou un Allemand pour son panier de courses? En Europe, l'écart de prix va du simple au triple, et le niveau des salaires n'est pas toujours révélateur. Eurostat détaille les chiffres.

"Tout augmente! Les produits de base sont hors de prix!": le discours est banal en France, mais qu'en est-il chez nos voisins européens? L'Office statistique de l'Union Européenne a comparé, lors d'une enquête non exhaustive mais détaillée, les prix des produits alimentaires, des boissons et du tabac dans les 37 pays européens. 

En France, manger de la viande coûte plus cher

En France, les produits alimentaires et les boissons non-alcoolisées sont 9% plus chers que chez les autres pays membres de l'Union Européenne. Les produits laitiers sont dans la moyenne, celui du pain et des céréales est à peine au-dessus (6%)… Mais c'est la viande qui plombe le porte-monnaie des français: elle est 23% plus chère.

La France affiche pourtant des prix en légère baisse (-1%) par rapport à 2009, selon Eurostat. Mais l'infléchissement est trop faible pour être ressenti. Les Allemands, eux, observent une baisse de 5%.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le niveau des prix n'est pas toujours lié à celui des salaires. Si les nouveaux pays membres de l'Union européenne sont connus pour leur niveau de vie plus faible, la valeur des denrées est très volatile d'un pays à l'autre: ainsi, les produits alimentaires sont aussi chers à Chypre qu'en France.

Qui paye son pain 4 euros?

Sans surprise, quatre pays scandinaves sont en haut du classement avec des prix très élevés: le Danemark (des prix 43% au dessus de la moyenne de l'UE), la Suède (24%), la Finlande (19%). Sans oublier la Norvège (86%), où un pain s'achète 4 euros environ. C'est, avec la Suisse (55%), le pays d'Europe où les aliments sont les plus chers: deux pays non membres de l'Euro zone.

Un indice de la politique non-inflationniste de la BCE? Pas forcément: le Royaume-Uni, qui conserve jalousement sa monnaie nationale, propose des prix plus faibles qu'en France. Mais si l'on compare plus globalement, la valeur des produits alimentaires a augmenté dans beaucoup de pays non membres de l'Eurozone: en Suisse, en Norvège, en Islande, au Royaume-Uni, en Serbie, en Bulgarie. Les partisans de l'euro pourront voir là un nouvel argument.




Pays