Connexion

Syndicate content

L’éducation sexuelle bannie des collèges croates

mardi, 2 juillet, 2013 - 13:04

Le sexe est exclu des programmes scolaires en Croatie. Sous la pression de l'Eglise, la Cour constitutionnelle du pays qui vient de rejoindre l'Union européenne a suspendu les cours d’éducation sexuelle pour les collégiens. 

Les jeunes Croates ne pourront plus tout savoir sur le sexe à la rentrée. Alors que le pays vient d'intégrer l'Union européenne (UE), la Cour constitutionnelle a suspendu le programme d’éducation sexuelle dans les collèges selon RTBFinfo.

Le programme d'éducation sexuelle ne peut plus être enseigné car les parents n'ont pas été avertis de son contenu au préalable, affirme la Cour. Une absurdité selon le Conseil national de l’éducation croate. Ce dernier estime que les parents n'ont pas leur mot à dire sur les programmes scolaires.

Le module, mis en place en janvier 2013 par le gouvernement, fait l'objet d'une interminable controverse depuis bientôt 6 mois avec des dérapages incontrolés. Ainsi, un théologien croate, Adalbert Rebic va juqu'à affirmer que:

La Croatie est en train à rejoindre le complot mondial des pédés, des homosexuels et des gouines qui s'efforcent d'imposer les opinions d'une minorité à tous les autres en menaçant ainsi la société de sombrer dans la déchéance." 

Un tollé pour… trois à quatre heures de cours dans l'année scolaire.

Les cathos pas contents

Les protestations viennent majoritairement de la communauté catholique, très influente en Croatie. D'après le dernier recensement, 86.28 % de la population se déclare comme étant catholique. Un record en Europe.

Les protestations de l'Eglise se font entendre un peu partout. L'archevêque de Zagreb, Josip Bozanic, dénonce un programme "destructeur et dangereux" pour la jeunesse. RTBFinfo rapporte également que sur des tracts distribués dans les magasins, on peut lire :

Cela ne vous gêne-t-il pas que vos enfants apprennent qu'une relation homosexuelle est aussi naturelle qu'une relation entre un homme et une femme?"

Mais que prévoyait donc ce module de quelques heures, venu tout droit des pays dépravés de l'Europe occidentale? Des cours sur la contraception, et les maladies sexuellement transmissibles ainsi que sur l'homosexualité, l'égalité des sexes ou la masturbation. Rien de plus.

Mais si l'Eglise a obtenu gain de cause grace à la Cour constitutionnelle, elle n'a pas le soutien de la majorité des Croates. D'après un récent sondage, 56 % d'entre eux pensent que l'éducation sexuelle est nécessaire à l'école et que l’Eglise ne devraient pas s'en mêler.

Et seulement 33 % des sondés refusent que le programme, tel qu'il est actuellement, soit mis en place dans les écoles.
 




Pays