Connexion

Syndicate content

Sida: la France se bat

mardi, 2 juillet, 2013 - 16:26

Plus de neuf Français séropositifs sur dix ont accès aux traitements antirétroviraux. Une bonne nouvelle mais la maladie progresse toujours en Europe.

D'après ANRS VESPA 2, 93.1 % des personnes séropositives sont sous traitement antirétroviral. Le sida fait ainsi de moins en moins de morts sur le sol français.

Vie sexuelle et comportements à risque

Publiée ce matin dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire, l'étude révèle également que 71% des sondés déclarent être sexuellement actifs, et avouent avoir eu un rapport au cours des 12 derniers mois.

Les hommes homosexuels sont plus entreprenants dans ce domaine. 79.2 % d'entre eux ont eu, durant l'année 2011, au moins une relation sexuelle contre un maximum 64.6 % pour les femmes.

L'enquête nous apprend aussi que deux personnes infectées sur cinq sont en couple, majoritairement avec une personne en bonne santé.

                                          

Parmi les tourtereaux, 14.3 % des personnes contaminées n'ont toujours pas avoué leur séropositivité à leurs partenaires. La peur de l'isolement, générée par la maladie, est encore d'actualité. Quatre personnes atteintes sur dix vivent seules ou en famille mono-parentale.

L'étude nous alerte également sur les comportements dangereux. 8.2 % des personnes jugées "à risques élevés" entretiennent des rapports sexuels sans protection. Un constat particulièrement présent chez les ressortissants d'Afrique subsaharienne. 12% de ces migrants, touchés par la maladie, n'utilisent pas de préservatif.

De plus en plus de personnes touchées en Europe

Mais malgré une relative bonne information sur le sida, le nombre de personnes infectées ne cesse de croître en France, comme en Europe. En 2011, l'OMS recensait 121.000 nouveaux cas déclarés. L'organisme table aujourd'hui sur 170.000 personnes suuplémentaires. L'OMS estime ainsi à 2.3 millions, le nombre d'individus touchés par le VIH en Europe.

La contamination ne se fait pas de la même manière sur tout le continent. Dans les pays d'Europe occidentale, le VIH est majoritairement diagnostiqué chez des hommes ayant des rapports homosexuels. C'est le cas de l'Allemagne, par exemple, avec 66.3 % de nouveaux malades en 2011 au sein de cette population.

Mais si l'on jette un œil du côté de l’Europe orientale, c'est principalement via des rapports hétérosexuels que le virus se transmet. Une situation que connaît bien l'Ukraine. Sur les nouveaux cas détectés en 2011, 59.8 % sont issus de relations hétérosexuelles.

La contamination, dans les pays de l'Est passe aussi par voie intraveineuse. A la suite d'un shoot, près de 39.6 % des Russes ont contracté le sida alors qu'ils n'étaient que 3% au Royaume-Uni.  




Mots clés
, , , , , , , , , , , , ,
Pays