Connexion

Syndicate content

Le pape François, nouvelle icône marketing

vendredi, 5 juillet, 2013 - 12:08

BEST OF DE L'ÉTÉ Après la "papamobile", voici le "papabike". Mercedes a offert au pape, en plus des clés de sa nouvelle voiture de fonction, le dernier E-bike (vélo électrique) de la marque allemande. Des cadeaux qui allient l'agréable à l'utile: le label "Pape François" est vendeur.

[Article initialement publié le 5 juillet 2013]

Pour Mercedes, c'est une affaire qui roule: la marque mondialement connue livre des papamobiles au souverain pontife depuis plus de 80 ans. Mardi, le directeur du constructeur automobile a profité d'une audience privée pour offrir au Pape, en plus de sa nouvelle voiture de fonction, un modèle de son E-Bike.

Le pape François aime le vélo

Une question demeure: le chef de l'Eglise, âgé de 76 ans, est-il encore apte à circuler en vélo, même avec l'assistance électrique? Ses déplacements officiels se font en papamobile. Une voiture atypique devenue un attribut indispensable au souverain pontife. Equipée d'un siège surélevé, elle lui permet de saluer la foule. Un aménagement ingénieux réclamé par le Pape Paul VI dans les années 1970. Aujourd'hui, exit la chaisse à porteurs, François voyage en "4×4 Classe M". Le nouveau vélo papal high-tech laisse donc perplexe et l'on comprend mal son utilité…

Le "papabike" est en fait un cadeau personnalisé: le pape François est connu pour sa simplicité. Outre les transports en commun, il aurait beaucoup utilisé le vélo comme mode de déplacement lorsqu'il était encore Cardinal.

Selon le quotidien die Welt, qui nous décrit ses multiples innovations mieux qu'une publicité, le "papabike" est particulièrement adapté à son nouveau propriétaire. Muni d'un moteur de 250 Watt, il permet au cycliste de s'économiser, notamment dans les côtes, et prodigue un soutien électrique lorsque la vitesse ne dépasse pas les 25 km/h. Un beau cadeau vendu pour le commun des mortels 2849 euros.

Le Pape, vitrine publicitaire

Impossible de ne pas voir dans la figure papale un formidable outil marketing. Les catholiques n'ont jamais été aussi nombreux à suivre ses déplacements. Ils étaient 180.000 à attendre de voir apparaître le nouveau Saint Père en mars dernier. En 2010, lors de la messe de Benoît XVI à Lisbonne, 280.000 personnes étaient présentes, alors que les autorités en attendaient moitié moins, explique le quotidien suisse le Temps. Lors de son déplacement en Israël, les jeunes portaient même des T-shirts arborant l'inscription: "je suis avec le Pape à Nazareth".

Face à cet engouement, les commerciaux redoublent d'effort pour devenir les "sponsors" du Saint Père. A la clé, c'est la visibilité des produits qui est en jeu. En juin dernier, le Pape bénissait une centaine de fidèles venus lui rendre visite sur leur Harley Davidson. Une visite qui coïncidait étrangement avec le 110e anniversaire de la marque. Le constructeur a d'ailleurs profité de l'occasion pour livrer deux modèles des célèbres motos à François Ier, explique le Tageszeitung Online. Qu'en a-t-il fait ? Mystère… Seule certitude on n'a encore jamais vu à Rome un prélat sur une Harley papale!

Angela Merkel, lors de sa dernière visite au Vatican n'a pas dérogé à la règle en apportant avec elle des présents. Cette fois, pas de bling-bling: le Pape a reçu des mains de la chancelière l'intégrale en 107 CD des interprétations du chef d'orchestre allemand Wilhelm Furtwängler, ainsi que l'œuvre du poète Friedrich Hölderlin. Des cadeaux beaucoup plus spirituels.
 




Pays