Connexion

Syndicate content

L’électricité française reste l’une des moins chères d’Europe

mardi, 9 juillet, 2013 - 12:33

Le prix de l'électricité en France augmentera pour les particuliers de 5% cet été, puis de 5% l'été prochain. Malgré cette hausse conséquente, les tarifs restent parmi les plus faibles d'Europe. Tour d'horizon.

5%: c'est la hausse des tarifs de l'électricité en France à compter du 1er août 2013. Le ministre de l'écologie français a affiché hier sa volonté d'augmenter les tarifs en deux fois. La hausse de cet été sera suivie d'une nouvelle augmentation de 5% à l'été 2014.

Aujourd'hui, la consommation électrique dans l'hexagone représente en moyenne 2700 kilowatts-heure pour un foyer de quatre personnes. Malgré l'augmentation à venir, et même s'il s'agit de la plus forte inflation de ces dix dernières années, la facture des Français devraient continuer à être moins élevée que celle de la plupart de leurs voisins européens. 

L'électricité en France parmi la moins chère d'Europe.

Selon une étude de l'Office Statistique de l'Union Européenne (Eurostat) parue au mois de mai dernier, les prix de l'électricité auraient augmenté de 6,6% dans l'ensemble des 27 pays de l'Union européenne entre 2011 et 2012. 

Si l'on s'en tient à cette étude, la France, avec un kilowatt à 0.145 euro, est le 7ème pays sur 27 où l'électricité est la moins chère en 2012. Elle emboite le pas aux trois pays Baltes, à la Roumanie, à la Grèce et à la Bulgarie. Une place de choix qu'elle conserve malgré la hausse du mois prochain.

Parmi les Etats membres de l'UE en 2012, ce sont les pays du sud de l'Europe qui connaissent les plus fortes majorations. Ainsi, entre 2011 et 2012, le porte-monnaie des Chypriotes accusait une hausse des tarifs de 21%, celui des Grecs une hausse de 15%. L'Italie et le Portugal, deux autres pays en crise, ont respectivement vu les prix s'envoler de 11% et 10%.

Quelques rares pays ont profité d'une accalmie et ont même vu les prix de l'électricité baisser. C'est le cas de la Roumanie, de la Hongrie, de la Finlande ou encore du Danemark où l'infléchissement a atteint respectivement 2%. Que l'on ne s'y trompe pas, c'est pourtant dans ce dernier pays que le prix de l'électricité demeurait le plus conséquent fin 2012 (0.297 euro/Kw-h), suivi par Chypre.

L'Allemagne, un cas préoccupant

Outre-Rhin, le prix de l'électricité a augmenté modérément entre 2010 et 2012 (6,6%), à la même vitesse que le tarif dans l'ensemble de l'Union européenne. Cependant, avec un kilowatt-heure à 0.268 euro, l'Allemagne est le 3ème pays membre de l'UE où la facture énergétique est la plus élevée.

Une situation qui n'est pas sur le point de s'améliorer. Selon le quotidien allemand Die Zeit, la sortie du nucléaire pour 2022 et le recours toujours accru aux énergies renouvelables devraient peser fortement sur le porte-monnaie des contribuables allemands, notamment sous forme de taxes. Une situation qui touche aussi les entreprises, mais dans une moindre mesure.

Pour le magazine Focus, cela représente une hausse de 60 euros par an pour un foyer consommant 3500 kilowatts-heure. Selon le Morgenpost, la transition énergétique a déjà fait grimper les tarifs de l'électricité jusqu'à 32% pour l'année 2013! Une tendance qui devrait se confirmer et qui gonflerait les prix de 35% pour les contribuables et de 30% pour les entreprises d'ici 2020, selon Die Zeit.

 




Pays