Connexion

Syndicate content

Les autistes, nouveaux « nerds » des entreprises suisses

jeudi, 11 juillet, 2013 - 12:35

Les entreprises suisses et allemandes spécialisées dans l'informatique recrutent un nombre croissant d'autistes. Un secteur où ce handicap est un avantage.

Quel mordu de la programmation ne s'est jamais fait traiter d'autiste? Évoluant seul, dans sa chambre ou son bureau, entouré de 0 et de 1, le "nerd" dont le rêve est de devenir informaticien pourrait être concurrencé par… l'autiste. D'après le journal numérique Swissinfo, les sociétés helvètes spécialisées dans l’informatique recrutent activement des personnes atteintes du syndrome d'Asperger. Une forme d'autisme sans déficience intellectuelle.

Les points communs entre la personne autiste et le programmeur? Une grande grande capacité de concentration sur tout ce qui a trait aux nombres et aux modèles, ainsi qu'une dépendance aux tâches répétitives.

Beaucoup de personnes présentant un trouble du spectre autistique (TSA) ont des affinités avec les tests de logiciels, le développement d’applications, la programmation et le travail de back-office. En informatique, on pense beaucoup en termes de oui et de non. C’est très analytique, très clairement structuré, ce qui est très bien pour des personnes autistes",

explique à Swissinfo Thomas van der Stad, PDG de Specialisterne Suisse.

Course à l'autiste

Le métier de programmeur offre, en outre, un environnement favorable aux personnes autistes:

Ils ne doivent pas apprendre à s’adapter aux normes habituellement en vigueur dans un cadre de travail, comme savoir travailler en équipe, être empathique, bien gérer le stress ou faire preuve de flexibilité",

poursuit Thomas van der Stad.

La filiale suisse de son entreprise propose même des formations en informatique sur quatre ans pour les personnes diagnostiquées avec un trouble du spectre de l'autisme (TSA). Au programme: cours théoriques et travaux pratiques avec, à la clé, un certificat fédéral de capacité. La première session débute en août et est financée par l'Assurance invalidité.

La société danoise Specialisterne est elle aussi en avance sur ces questions. La majorité des employés de l'entreprise présentent un syndrome d'Asperger.

En Allemagne, la compagnie Auticon ne recrute déjà que des personnes autistes pour tester les logiciels.

Le 21 mai 2013, l'un des leaders mondiaux sur le marché de l'informatique, SAP, est lui aussi entré dans la "course à l'autiste". En mai dernier, la société annonçait l'embauche, d'ici à 2020 de 650 personnes atteintes de TSA, soit 1% de la masse salariale totale de l'entreprise (65.000 salariés). Les missions de ces nouvelles recrues: tester des logiciels, programmer, et vérifier la qualité des produits de l'entreprise.




Pays