Connexion

Syndicate content

Sexe : les Italiens ont un sacré coup de mou

mercredi, 24 juillet, 2013 - 15:33

La crise économique en Italie fait une nouvelle victime : les couples. Perturbés, les Italiens et les Italiennes ne font plus l’amour. Pour faire face, les hôpitaux ouvrent des Urgences du sexe afin de leur redonner un peu de vigueur sexuelle.

Casanova va se retourner dans sa tombe: au lit, ses compatriotes ne tiennent plus le coup. Selon un rapport publié par la Société italienne d’Urologie (Siu) et l’Association des gynécologues hospitaliers italiens (Aogoi), plus de 16 millions de transalpins ont une sexualité défaillante.

A l’origine de cette désaffection des Italiens pour "la chose", des problèmes traditionnels comme la routine qui s’installe au fil des années de vie commune. Sans parler de la crise de la cinquantaine, qui pousse les hommes à douter de leur capacité de séduire et mine leurs capacités sexuelles.

Mais selon les experts, l'intrus au sein du couple depuis maintenant trois ans, c'est la crise économique qui frappe la péninsule de plein fouet.

Je n’ai jamais eu autant de clients ! Avec la crise, de plus en plus de couples se séparent car ils ne se supportent plus. Les soucis minent leur entente sexuelle auparavant cordiale",

constate l’avocat Corrado Giacchi.

Les dysfonctionnements sexuels sont de plus en plus fréquents. La crise économique remet en question le ‘pouvoir’ du mâle au sein du couple. Sans parler des modèles sexuels faciles véhiculés par des publicités porno soft qui réduisent le désir et minent les capacités sexuelles notamment chez les hommes",

renchérit Vincenzo Mirone, secrétaire général de la Siu.

La santé sexuelle menacée

Pour enrayer ce qu’ils qualifient de "véritable épidémie", les spécialistes ont demandé au ministère de la Santé l’ouverture d’un service public "pour la santé sexuelle du couple". L’idée a séduit la ministre Beatrice Lorenzin. Elle vient d’annoncer l’ouverture d’ "Urgences couples". Implantés dans les services hospitaliers au même titre que les urgences médicales classiques, ces départements seront couplés avec les services d’urologie et de gynécologie. Une façon de rationaliser les dépenses et les services du secteur hospitalier.

Les gynécologues et les urologues partageront les cabinets pour recevoir les patients et leur donner des conseils, ce qui permettra d’éviter de faire plonger un peu plus les comptes de la sécurité sociale déjà largement dans le rouge",

explique Vincenzo Mirone.

Selon les promoteurs de ces Urgences du sexe, le projet italien est une première en Europe. Un ballon d’essai sera lancé à Naples d’ici la fin de l’été, avec l’ouverture du premier centre. Trois autres seront inaugurés à Rome, Milan et Palerme d’ici la fin de l’année. Et pour pousser les Italiens qui réduisent leur budget santé du fait de la crise, le ministre de la Santé a annoncé la mise en place d’un tarif couple. En clair, cela veut dire que les patients payeront un seul ticket modérateur par visite.

8 millions d’Italiens ont des problèmes de sexe

Dans leur rapport, les spécialistes détaillent les problèmes qui affligent les couples. Quelque huit millions d’Italiens ont des problèmes de dysfonctionnement d’érection, d’éjaculation précoce ou de baisse du désir. Coté dames, quatre millions souffrent d’anorgasmies, un million de vaginisme et deux millions et demi ont de moins en moins envie de rapports sexuels.

Mais régler le problème ne sera pas facile car de l’autre coté des Alpes,  "di questo, non si parla". Dans une société profondément macho, les hommes parlent difficilement de leurs soucis d’éjaculation précoce.

90% des 'malades' ne savent pas qu’ils peuvent se soigner à l’aide de médicaments. Pour eux, une mauvaise santé sexuelle entraine des difficultés relationnelles et peut se traduire par des épisodes de violences domestiques. Les hommes se sentent frustrés car ils n’arrivent pas à satisfaire leurs épouses et réagissent en devenant agressifs",

explique Antonio Chiantera, secrétaire général d’Aogoi.

Certains ont le sentiment qu’en allant voir ailleurs, ils régleront leurs problèmes, alors ils divorcent, explique pour sa part la sexologue Carla Gianni.

En attendant l’ouverture des Urgences du sexe, le ministère de la Santé a essayé de sensibiliser les Italiens en lançant une campagne publicitaire explicite sur les problèmes d’éjaculation précoce, diffusée sur toutes les chaines de télévision. Sur les autobus aussi s'affiche le couple d’allumettes, dont l’une s’enflamme prématurément.




Pays