Connexion

Syndicate content

Londres mobilise ses militaires musulmans contre l’islamophobie

mercredi, 28 août, 2013 - 14:45

Pédagogie contre islamophobie : alors que les actes anti-musulmans se multiplient au Royaume-Uni, le gouvernement va envoyer ses militaires musulmans à la rencontre des jeunes anglais.

L'islamophobie gagne du terrain au Royaume-Uni. Depuis le meurtre sanglant de Lee Rigby, filmé en pleine rue à Londres le 22 mai 2013, l'image des musulmans est au plus bas. Un mois après l'homicide, le royaume enregistrait près de 36 plaintes de victimes d'actes islamophobes par semaine rapporte The Independent.

Le gouvernement britannique a donc décidé d'agir. Son idée? Envoyer des militaires musulmans, hommes et femmes, faire de la pédagogie dans les régions les plus touchées. Ils iront dans les écoles et participeront à la vie scolaire avec leurs collègues chrétiens.

Près de 650 soldats musulmans servent actuellement dans les forces armées. Un grand nombre d'entre eux sont postés en première ligne. Cette initiative est la première d'une série d'actions similaires à venir. Le gouvernement, assisté par un groupe de travail, doit les présenter la semaine prochaine.

C'est une opportunité pour nos soldats – musulmans et non musulmans – de se rendre dans ces écoles et de montrer aux gens de toutes les confessions qu'ils servent côte à côte dans notre armée.[…] Cela envoie un message puissant après le drame de Woolwich. Nous condamnons l'idée qu'on ne peut être un musulman et un citoyen britannique loyal au service du pays. […] Nous devons réfuter tout argument laissant croire qu'il existerait une guerre entre l'Occident et l'Islam",

déclare une source gouvernementale à The Independent. L’État britannique cherche également à affaiblir les mouvements d'extrême-droite, très actifs depuis le meurtre de Lee Rigby.

"Nous sommes en guerre"

Au lendemain de l'assassinat du soldat britannique, l'EDL (Ligue de Défense de l'Angleterre), un groupuscule d'extrême-droite créé en 2009 et ouvertement islamophobe, déclarait sur Internet :

Nous sommes en guerre. […] Nous devons sévir contre les prédicateurs extrémistes et les mosquées qui continuent de les accueillir. Nous devons débarrasser nos rues et notre pays des extrémistes. Nous devons extirper ce cancer qu'est l’extrémisme islamique. C’est une guerre pour la défense de notre culture, de nos droits, de notre liberté et de notre pays."

Manifestations et autres provocations se sont déroulées tout l'été à l'encontre de la population musulmane.

Depuis le meurtre du 22 mai, on dénombre huit fois plus d'actes islamophobes sur le sol anglais. Le soir même de l'assassinat, la mosquée de Grimsby, dans la région de Lincolnshire, était réduite en cendre.

L'organisation Tell Moma Measuring Anti-Muslim Attacks recense 212 incidents et actes islamophobes en trois mois et près de 26 attaques contre des mosquées.




Pays