Connexion

Syndicate content

Le dessin de la semaine: Front commun Le Pen-Wilders

mercredi, 18 septembre, 2013 - 16:54

Marine Le Pen veut s'allier avec d'autres leaders européens qui, comme elle, luttent "contre une immigration étouffante et contre l'islamisation", et qui sont "fiers de notre culture" et agissent "contre l'Europe, qui édicte des règles dont personne ne veut".

Une Europe qui, selon présidente du Front National, est "à la veille de grands changements politiques", les partis traditionnels ayant "perdu toute crédibilité".

Marine Le Pen veut ainsi collaborer avec le député néerlandais Geert Wilders, chef du Parti de la liberté (PVV, extrême droite xénophobe) lors de la campagne des élections européennes. "Nous devrions peut-être faire campagne ensemble. Il est important que l'électeur voie que nous ne sommes pas isolés, que dans tous les pays européens, des mouvements patriotiques comparables sont actifs", a-t-elle déclaré au quotidien néerlandais NRC Handelsblad.

Ce n'est pas vraiment une surprise pour les observateurs du populisme en Europe. En avril dernier, déjà, les deux leaders s'étaient rencontrés à Paris. A son habitude, Wilders tweettait l'événement : "Je viens juste de déjeuner avec Marine Le Pen à Paris. Femme impressionnante. L'ai invitée à venir aux Pays-Bas".

Marine Le Pen ne veut pas se limiter à un front commun avec Geert Wilders. D'autres partis européens à la droite de la droite pourraient rejoindre le duo: l'autrichien Christian Strache leader du FPOE; l'italien Gianfranco Fini de l'Alliance Nationale ou encore, Pia Kjaersgaard parti du peuple danois.

Lire notre article complet sur le sujet : Le Pen – Wilders: front commun nationaliste contre l'Europe




Pays