Connexion

Syndicate content

La scientologie étend son emprise sur l'Europe

L'Eglise de scientologie revendique aujourd'hui près de 45 000 adeptes en France.

L'Eglise de scientologie revendique aujourd'hui près de 45 000 adeptes en France.  / Thibaud Epeche

-A +A
Jeu, 12/12/2013 - 10:35

Par  

myeurop avec  

RFI Accents d'Europe
RFI Accents d'Europe

La Grande-Bretagne vient de trancher: outre-Manche, la scientologie est désormais reconnue comme une religion. L'Europe tomberait-elle dans les bras de la méthode "dianétique"? Si certains pays comme la France résistent à la tentation, d'autres tels l'Allemagne ou l'Italie cèdent aussi aux avances de la secte américaine. 

La Cour suprême britannique vient d'autoriser le mariage d'une femme dans une chapelle de l'Eglise de scientologie: cette dernière est donc désormais officiellement reconnue comme une religion. De l'autre côté de la Manche, il y a près de deux mois, la justice française rendait un tout autre verdict. Mi-octobre, l'Eglise de scientologie était condamnée pour "escroquerie en bande organisée". La Cour de Cassation reprochait aux scientologues d'avoir profité de la vulnérabilité d'anciens "fidèles" pour mieux leur soutirer de l'argent.

Pour autant, le marathon juridique français ne s'arrêtera pas là. L'Eglise de scientologie compte bien défendre son bout de gras devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH). Pour l'organisme, la justice française porte atteinte à la liberté religieuse avec cette décision… Et tant pis si la Cour de Cassation ne fait jamais appel à des motifs religieux, mais à des infractions pénales pour justifier sa décision.

L'Eglise de scientologie joue gros. Depuis plus d'une trentaine d'années les procès à son encontre se multiplient sur le sol français. Si elle échoue auprès de la CEDH, elle devra s'acquitter d'une amende allant de 200 000 à 400 000 euros. L'Eglise risque également la dissolution en cas de nouvelle condamnation.

Une religion qui coûte cher

Fondée en 1953 par L. Ron. Hubbard, auteur de science-fiction américain, la scientologie arrive en France à partir de 1959. A l'époque, elle s'implante sous le statut d'association de 1901. En 1995, la "religion" devient officiellement une secte en France. 

L'essentiel de cette croyance repose sur la dianétique :

Une méthodologie qui aide à soulager des sensations et des émotions indésirables, des peurs irrationnelles et des maladies psychosomatiques (maladies causées ou aggravées par des incidents contenant de la tension)"

lit-on sur leur site web.

Pour rejoindre l'Eglise, rien n'est plus simple. Il suffit de passer un test de personnalité qui s'avère toujours négatif. Heureusement, l'Eglise de scientologie et sa pléthore de stars satisfaites est prête à vous accueillir… moyennant finances. Comptez une vingtaine d'euros par livre et autre dvd ou CD audio pour assurer une bonne initiation aux concepts fondamentaux tels que "la dynamique", "l'état clair" ou encore "les Thétans".

Viens ensuite le premier (d'une longue lignée) séminaire obligatoire pour parfaire sa formation. Les moins chers coûtent 90 euros. Le prix augmente au fur et à mesure de l'apprentissage.

L'Eglise de scientologie revendique aujourd'hui près de 45 000 adeptes en France. Beaucoup moins selon Serge Blisko, président de Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires. Les scientologues ne seraient pas plus de 5000 dans l'Hexagone, estime-t-il dans une interview accordée au Figaro.

L' Allemagne lâche du lest

Et ailleurs en Europe? Intraitable au départ, l'Allemagne semble aujourd'hui fraterniser de plus en plus avec la scientologie. Ce n'était pourtant pas gagné pour l'organisation. En 1997, l'Eglise scientologue est considérée comme:

un mouvement politique extrémiste dont la forme de pensée totalitaire est explicitement rapprochée de la pensée nazie"

rapporte Luca Nathalie, dans un article de la revue Critique internationale. La scientologie est alors considérée comme une secte.

                                

Mais depuis les années 2000, un revirement de situation est amorcé par Berlin. Plusieurs membres de la scientologie investissent le terrain… de la scolarité. Des cours de soutiens scolaires, entièrement financés par l'Eglise de scientologie sont dispensés sur tout le territoire allemand.

M. Hans-Werner Carlhoff, alors chef du groupe de travail interministériel sur les sectes au ministère des cultes, de la jeunesse et des sports du Land de Bade-Wurtemberg rappelle, lors d'une audition à l'Assemblée nationale française en 2006 que :

Ces centres éducatifs recourent tous à la méthode dite "Applied Scholastics", qui reposent sur certaines techniques d'apprentissage de Ron Hubbard, et pour laquelle ils versent de l'argent à la scientologie."

                             

La classe politique se convertit petit à petit. Certains résistent. En 2007, Wolgang Schäuble, ministre allemand de l’Intérieur, déclare au quotidien Bild que la scientologie est une "organisation anticonstitutionnelle" limitant "les droits humains essentiels et basiques comme la dignité de l’homme ou le droit à l’égalité de traitement ."

Cela n'empêchera pas, la même année, l'Eglise scientologue d'ouvrir en grande pompe son premier centre de scientologie dans la ville de Berlin.

En 2008, l'Office Fédéral de Protection de la Constitution assure que rien dans les enquêtes menées ne permet de conclure que l'Église de Scientologie poursuit un but répréhensible. L'Eglise scientologue se targue d'avoir près 70 000 adeptes outre-Rhin. Mais, comme en France, ce chiffre est à prendre avec des pincettes.

En Italie tout est permis

Comme en Allemagne, les scientologues ne sont plus indésirables en Italie. Dans les années 90, l'Eglise de scientologie a pourtant été condamnée par la justice italienne, mais aujourd'hui la secte jouit d'une grande liberté. L'Italie est un des seuls pays d'Europe où il n'y a jamais eu d'enquêtes gouvernementales et autres commissions parlementaires à son encontre. Mieux, depuis quelques années l'Eglise de scientologie italienne bénéficie… d'exonération d'impôts.

Son statut est encore flou. De nombreux jugements en sa faveur l'ont reconnu comme étant une religion au même titre que le catholicisme. Mais aucun texte émanant du Parlement italien n'est venu le confirmer.

L'Eglise de scientologie accroit sa popularité en surfant sur la vague de la toxicomanie. Elle ouvre à tour de bras des centres de désintoxication pour les jeunes de Naples à Turin en passant par Vérone, Padoue et Milan.

Une riche industrielle, Maria Pia Gardini, en a d'ailleurs payé les frais. Elle raconte au Corriere della sera son histoire. Elle aurait donné à l'Eglise de scientologie près de deux millions d'euros sur plusieurs années en plaçant sa fille dans un centre de désintoxication scientologue.

La secte déclare avoir près de 100 000 fidèles italiens. Des études plus sérieuses tablent sur… 7000.

Jackpot au Royaume-Uni

Le 11 décembre, la Cour suprême britannique a tranché: la scientologie est une religion. "La religion ne doit pas être limitée aux religions qui reconnaissent une divinité suprême", a affirmé l'un des juges du tribunal. "Le faire serait une forme de discrimination inacceptable dans la société d'aujourd'hui", a-t-il précisé.

La scientologie a pourtant connu des débuts difficiles au Royaume-Uni en 1977. A l'époque, les tribunaux britanniques la qualifient de "pernicieuse, dangereuse, immoral et socialement odieuse".

L'Eglise scientologue fait tout pour se racheter une bonne conduite. Accentue sa présence auprès d'associations afin d'obtenir le statut d'organisme de bienfaisance. Mais en 1999, ce statut lui est refusé. La scientologie n'est alors ni "une religion" ni "un organisme d'intérêt public".

L'attente sera de courte durée. En 2000, l'Eglise de scientologie est reconnue comme étant un organisme à but non lucratif. Le fisc britannique sera la première victime de ce changement de statut. En 2006, l'Eglise de scientologie gagne, devant le tribunal, le droit de récupérer ses anciens versements à Revenus & Customs (fisc britannique) soit 4,1 millions de livres rapporte The Telegraph. Une somme colossale lorsqu'on sait qu'au recensement de 2001 seules 1 781 personnes se déclaraient scientologues au Royaume-Uni.


Article publié le 18 octobre mis à jour le 12 décembre 2013

Crédit photo : VARIO IMAGES/SIPA




24/04/2014 - 14:06
Par Tristan de Bourbon (Londres)
Nouvel épisode dans la guerre que se mènent taxis et véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) pour la conquête des...
08/04/2014 - 18:06
Le match des entraineurs: Grande gueule bat Langue de bois Quand Blanc la langue de bois rencontre Mourinho la grande gueule, il n'y a pas...
22/04/2014 - 13:01
Par Delphine Nerbollier (Berlin)
Depuis le début de la crise ukrainienne, le sentiment antirusse s'accentue en Allemagne. Les blindés soviétiques de la Porte...
22/04/2014 - 18:00
Par Francesca Spinelli (Bruxelles)
Depuis quinze ans l’Union européenne tente d'harmoniser les politiques d’asile en Europe. Mais le bilan dressé par un...
22/04/2014 - 12:10
Par Delphine Nerbollier (Berlin)
Doug est un berlinois de 45 ans. En ce samedi 19 avril, il manifeste dans le centre-ville de Berlin avec 200 autres personnes pour dénoncer...
23/04/2014 - 10:30
Par Delphine Nerbollier (Berlin)
Il y a une certitude, c'est que le touriste qui vient le dimanche et qui trouve un magasin fermé ne va pas revenir le jeudi". Une...
23/04/2014 - 10:30
Par Delphine Nerbollier (Berlin)
Il y a une certitude, c'est que le touriste qui vient le dimanche et qui trouve un magasin fermé ne va pas revenir le jeudi". Une...
02/04/2014 - 18:50
Par Effy Tselikas (Athènes)
Londres et certaines régions d'Angleterre (au Sud et à l'Est) sont aujourd'hui recouvertes d'un épais smog,...
11/04/2014 - 14:23
Par Delphine Nerbollier (Berlin)
Mardi 8 avril, le gouvernement d’Angela Merkel a annoncé un accord sur un texte de loi ouvrant la voie à la double nationalit...
06/01/2014 - 16:35
Par Ludovic Clerima (Paris)
Le ciel londonien pourrait bien changer à tout jamais. Depuis plusieurs années, les agences d'architectures Foster+Partners, Ext...
12/03/2014 - 16:15
Par Benjamin Leclercq (Paris)
C'est quoi ? Nous n'irons pas voir Auschwitz est un roman graphique, documentaire et autobiographique, sur le voyage d'un jeune homme...
11/03/2014 - 15:03
Qu'on se le dise, David est un pacifiste ! C'est la semonce faite par l'Italie à une entreprise américaine qui a os...
11/04/2014 - 16:34
Les derniers chiffres d'Eurostat sur l'éducation, publiés aujourd'hui, sont porteurs d'optimisme. Ces dernières...
02/01/2014 - 18:19
Par Renaud de Chazournes (Paris)
Depuis le 1er janvier, les Bulgares et les Roumains peuvent venir travailler dans n'importe quel pays de l'Union européenne, au nom du...
24/04/2014 - 13:59
Par Delphine Nerbollier (Berlin)
Allemagne: ciné polonais et coréen à Berlin > Les amateurs de cinéma seront servis cette semaine à Berlin...
17/04/2014 - 14:30
Par Benjamin Leclercq (Paris)
C'est quoi ? Manolis est une bande dessinée sur l'exil d'un petit grec de 7 ans lors du conflit qui oppose, au lendemain de la...
26/09/2013 - 17:15
Par Ludovic Clerima (Paris)
Déjà 131 ans... La Sagrada Familia, icône de Barcelone, sera terminée en 2026, révèle El Pais. A...
13/12/2013 - 15:07
Par Delphine Nerbollier (Berlin)
La saucisse vegan (ou végétalienne) fait son entrée sur les marchés de Noël d’Allemagne. En octobre...
28/01/2014 - 13:30
Par Christelle Granja (Paris)
Alors que la grogne se radicalise dans le pays, le Premier ministre ukrainien Mikola Azarov a annoncé sa démission ce mardi, et le...
28/07/2011 - 21:24
Par Marco Bertolini (Maastricht)
Nous avons rendez-vous dans un luxueux appartement dans un quartier résidentiel de Maastricht. Larges baies vitrées, ample terrasse et...
05/06/2013 - 13:41
Par Grégory Noirot (Madrid)
Le droit à l'avortement est-il menacé en Espagne? Le ministre de la justice, Alberto Ruiz-Gallardon, relance la pol...
24/12/2013 - 14:00
Par Daniel Vigneron (Paris)
Dans huit jours, nous serons en 2014, année qui verra 500 millions d’Européens élire pour cinq ans leurs déput...
21/01/2014 - 15:57
Par Effy Tselikas (Athènes)
Un contrôle de police de routine un retour de week-end. Pendant qu’un des policiers, le plus âgé, inspecte le vé...
Pays