Connexion

Syndicate content

En Espagne, les salles de cinéma moribondes font le plein à 3 euros

mardi, 22 octobre, 2013 - 15:02

L'espace de trois jours, les salles de cinéma espagnoles font le plein. Hier, premier jour de la Fête du cinéma, l'affluence était en hausse de 550%. Une réjouissante bouffée d'air pour un secteur moribond. La clé du succès: un ticket d'entrée à moins de trois euros. 

Pour une fois dans les salles obscures espagnoles, les lundis se suivent et ne se ressemblent pas. Aux traditionnels résultats déprimants a succédé hier un bilan mirobolant : une affluence en hausse de… 550% par rapport au lundi précédent. D’accord, c’est la Fête du cinéma en Espagne, mais tout de même, le secteur en tombe de son fauteuil.

2,90€ le film

La cinquième édition de cette opération bien connue en France est en train de battre tous les records en Espagne. Plus de 300.000 Espagnols s’étaient inscrits sur Internet plusieurs jours avant le début de la Fête du cinéma ce lundi, afin d’obtenir le fameux pass leur permettant d’accéder durant trois jours à toutes les séances de leur choix à un prix unique, 2€90. Hier, le site, en surchauffe, est tombé en panne…

Devant les cinémas de la capitale, s’extasie la presse, des queues à n’en plus finir, qui serpentent dans les rues adjacentes. Un public majoritairement composé de moins de 30 ans prend d’assaut avec le même enthousiasme les salles en région. Et les spectateurs, eux-même sidérés, de poster sur les réseaux sociaux des dizaines de photos des files d'attente devant leur cinéma.

Le succès de l’opération est une réelle surprise. On pensait en effet les Espagnols fâchés avec le grand écran. Les salles ne cessent de se vider, les recettes chutent, toute l’industrie broie du noir.

La clef du succès ? Une nouvelle formule qui fixe le prix du billet à 2€90 dès la première séance, alors que les précédentes éditions proposaient au spectateur de payer son premier film au tarif plein puis 2€ chaque séance supplémentaire.

Un ticket à 7,20€ en moyenne, trop cher pour les Espagnols

L’affluence record de ce lundi vient donc démontrer au secteur que la défection chronique du public espagnol est bien question de pouvoir d’achat et non le résultat d’un quelconque désamour pour le grand écran. Le prix d’une entrée de cinéma en Espagne oscille entre 6 et 9€ (plein tarif) : c’est beaucoup trop clame le public. Surtout dans un pays où la jeunesse est massivement sans emploi et où la crise étrangle les revenus des ménages.

L’affluence est en chute libre et le secteur exsangue. En 2012, les cinémas ont vendu 94 millions d’entrées contre 100 millions deux ans plus tôt. Le coup de grâce a été donné récemment avec l’augmentation de la TVA sur les produits culturels : +21%. Le prix moyen du billet est alors passé de 6,5€ à 7,20€, propulsant l’Espagne dans le top 10 des pays européens où regarder un film est le plus cher.

Plus qu'une trentaine de cinémas à Madrid

Conséquence, les salles de cinémas ferment les unes après les autres. Dernier en date dans la capitale, le Renoir Cuatro Camino, qui annonçait sa fermeture sur Twitter le 30 septembre dernier dans un concert de regrets de la part des internautes.

Une cinquantaine de salles auraient fermé rien qu’à Madrid ces dernières années, selon le décompte du Blog Sauvons les cinés (Salvemosloscines). "Des 500 cinémas dont nous disposions dans les années 70, il n’en reste qu’une trentaine à Madrid aujourd’hui", se lamentent ces afficionados.

La Fête du cinéma égaillera une année 2013 qui devrait pourtant se clore tristement. Pour l’heure, les recettes sont en baisse de 40% par rapport à l’année dernière. James Bond était venu sauver 2012, avec Skyfall, le plus vu de l’année, opportunément secondé par le film catastrophe Lo Impossible, production espagnole la plus rentable de tous les temps. Malheureusement pour les cinémas espagnols, James Bond n’est pas le Père Noël: il ne passe pas tous les ans.




Pays