Connexion

Syndicate content

Londres demande par SMS aux immigrés de rentrer chez eux

mardi, 22 octobre, 2013 - 09:51

On n'arrête pas le progrès : pour traquer les immigrés illégaux, le ministère de l'intérieur britannique leur envoie des SMS. Intitulé du texto? Manifestez-vous et quittez le territoire. Près de 40.000 personnes ont déjà été contactées.

Vous avez un nouveau message… S'il émane du ministère de l’intérieur britannique, pas sûr qu'il s'agisse d'une bonne nouvelle : c’est en effet par SMS qu'il a tenté de contacter pas loin de 40.000 personnes en situation irrégulière installées dans le pays. Le message est clair :

Nos registres indiquent que vous pourriez ne pas être en droit de rester au Royaume-Uni. Veuillez nous contacter pour discuter de votre situation."

A leur entrée au Royaume-Uni, les étrangers doivent communiquer leurs coordonnées téléphoniques. C'est sur ce registre que s'appuie le ministère, qui touche donc les personnes entrées légalement mais qui ont prolongé leur visite au delà de leur visa. Si l'on ajoute les personnes jointes par courrier, e-mail et téléphone, ce sont au total 58.800 résidents illégaux qui ont ainsi été approchés.

Un SMS qui "stéréotype les immigrés"

Le ministère assume : "il est juste de faire appliquer les règlements. Nous agissons de manière proactive pour contacter les individus dont les dossiers montrent qu’ils n’ont pas de droits valides d’être au Royaume-Uni". Le ministre adjoint à l’immigration Mark Harper assure "ne pas avoir de problème à dire aux personnes présentes illégalement qu’elles ne doivent plus l’être". Il se dit même prêt à utiliser cette tactique plus régulièrement si elle devait se révéler efficace.

Une efficacité pas encore maximale : des centaines d'immigrés en situation régulière semblent avoir été joints par erreur. Parmi eux, Suresh Grover, un activiste pro-immigration, qui a indiqué à The Independent être "horrifié" et "choqué". "Je suis venu ici avec mes parents en 1966 depuis l’Afrique de l’est et je possède un passeport britannique", rappelle-t-il.

Bobby Chan, un avocat spécialisé dans l’immigration, dit également avoir reçu le fameux SMS. Il critique de son côté le fait que le message "stéréotype les immigrés comme une communauté de criminels et crée une atmosphère de peur".

"Nous pouvons vous aider à retourner chez vous"

Un encadré précisait que "106 arrestations ont eu lieu la semaine dernière dans votre quartier" tandis qu’un autre rassure les possibles contrevenants: "Nous pouvons vous aider à retourner chez vous volontairement sans craindre d’arrestation ou de détention". Elle avait été suspendue suite au nombre de dépôts de plaintes.

Arrivé dans le bastion irlandais qu’était alors le quartier de Wembley avec la première vague d’immigration caribéenne lors des années 60, Domingo, qui ne veut pas donner son patronyme, nous dit ne pas avoir vu passer les camionnettes en juin.

Il s’avoue néanmoins "très triste que le gouvernement ait pu faire une chose pareille". Sa réaction ressemble à celle des autres personnes rencontrées dans le quartier. Si les campagnes du ministère de l’intérieur concernent explicitement les illégaux, tous les étrangers se sentent implicitement visés.




Pays