Connexion

Syndicate content

Devenir maltais ? C’est possible (et cher) : 650.000 euros

jeudi, 14 novembre, 2013 - 14:08

Opportuniste, le gouvernement de Malte est prêt à accorder la nationalité maltaise moyennant finance. Prix de vente ? 650.000 euros ! Un passeport pour le reste de l'Europe puisque l'île fait partie de l'espace Schengen. D'autres États optent pour des mesures plus subtiles afin de renflouer leurs caisses.

Vous êtes riches. Vous souhaitez circuler librement dans l'espace Schengen, sans vous installer plusieurs années dans un pays européen? Malte est fait pour vous. Le pays accordera bientôt la nationalité maltaise aux personnes prêtes à débourser la modique somme de 650.000 euros, annonce le Times of Malta. Le parlement de la Valette a adopté le texte mardi 12 novembre. Ne reste plus qu'à attendre la signature du président George Abela pour que la loi entre en vigueur.

Le Premier ministre, Joseph Muscat, espère ainsi récolter quelque 30 millions d'euros dès la première année. Pour faire taire les mauvaises langues, on annonce que chaque candidature sera dûment contrôlée. Car même si le texte n'est pas encore appliqué, des manifestations ont déjà eu lieu devant le Parlement maltais. L'opposition travailliste reproche en effet au gouvernement de vouloir transformer le pays en nouveau paradis fiscal. La Chambre de commerce a, elle aussi, émis des réserves.

Un million de livres sterling pour devenir Anglais

Malte serait le seul pays de l'espace Schengen à monnayer aussi ouvertement sa nationalité. D'autres pays européens ont recours à des subterfuges plus astucieux. En Lettonie par exemple, un titre de séjour de cinq ans, renouvelable, peut être accordé aux étrangers s'ils investissent dans le secteur immobilier. Comptez 100.000 euros pour un logement à Riga ou 72.000 euros dans une autre ville du pays.

Ce document permet de circuler sans encombre dans l'espace Schengen et vaut pour l'épouse ou l'époux de l'investisseur ainsi que leurs enfants s'ils sont mineurs. A Riga, le titre de séjour est remis immédiatement après l'achat.

L'Autriche et la Slovaquie préfèrent, elles, saluer le mérite de certaines personnes. Tout individu ayant apporté "une contribution importante" dans les domaines des sciences, du sport, de l'économie ou de la culture dans l’intérêt du pays peut devenir Slovaque ou Autrichien.

Mais la citoyenneté la plus chère se paie à Londres. La nationalité britannique est plus facilement accordée à celui qui déboursera un million de livres sterling en obligations d'État, une forme de récompense pour l'investissement. La maîtrise de la langue anglaise n'est même pas requise. Comme quoi, quand les anglo-saxons jouent les pragmatiques, ils ne font pas les choses à moitié.




Pays