Connexion

Syndicate content

Les rennes du père Noël passent à la casserole

lundi, 2 décembre, 2013 - 14:59

Goûteuse, exotique et pauvre en graisse, la viande de renne est à la mode en Europe. Au point d'inquiéter la Finlande, où gambadent quelque 500.000 têtes : sa propre demande intérieure pourrait ne plus être satisfaite.

Pour les rennes de Laponie, les fêtes de noël ne sont pas un cadeau : quand les bambins européens les aiment devant un traineau, leurs parents, eux, les affectionnent de plus en plus en gigot.

Chez nos voisins scandinaves rien de nouveau, qui élèvent des rennes et consomment leur viande depuis des siècles. Mais, problème, le renne s’exporte bien, peut-être trop même. La Finlande s’inquiète en effet d’une demande européenne en forte hausse qui menace son cheptel.

En Allemagne, du renne en rayon chez Lidl

Cet automne, les fournisseurs finlandais ont même bloqué une commande géante, relate le média national YLE: 100.000 têtes destinées aux papilles allemandes, soit tout de même 20% des quelque 500.000 rennes qui gambadent dans les forêts finlandaises.

Car longtemps réservée aux gastronomes, la viande de rennes se démocratise et plaît en Europe. En Allemagne, le renne s'est échappé des épiceries fines pour rejoindre le boeuf sur les étals des supermarchés. Chez Lidl, les steaks de renne sont à 9 euros la barquette. Et les consommateurs s’y mettent gaiement. En 2010, la chaîne de grande distribution avait écoulé tout son stock de noël en une semaine à peine.

Une viande pauvre en graisse

Au Royaume-Uni, pour répondre à la demande, l’enseigne Keziefoods, qui commercialise de la viande exotique, propose désormais du renne en dehors des fêtes de fin d'année. Même le marché Espagnol se développe.

En France, viande de renne rime avec Ikea. L’enseigne suédoise en distribue dans les boutiques d’alimentation de ses magasins, en même temps que du saumon et de l’élan. Toutefois, goÛter aux intrépides et véloces compagnons du Père Noël a un prix : 50€ le kilo fumé à chaud (photo).

Le secret du succès de la viande de renne ? Une touche d’exotisme, qui plonge le consommateur européen au fin fond des forêts enneigées de Scandinavie…, un goût fin et prononcé, proche de celui du gibier, mais aussi d’intéressantes propriétés nutritionnelles, puisque la viande de renne est très pauvre en graisse.

Pour la Finlande, l’augmentation de la demande de viande de renne est à double tranchant: certes rémunératrice à l’export, elle fait cependant augmenter les prix pour les Finlandais, grands consommateurs. Le pays doit d’ailleurs importer du renne de Sibérie pour satisfaire son propre marché intérieur.




Pays