Connexion

Syndicate content

La Norvège veut envoyer ses prisonniers en Suède

jeudi, 12 décembre, 2013 - 18:19

Urgent: "prisonnier norvégien cherche établissement carcéral". Les prisons du pays sont pleines à craquer. La situation est telle que le ministre de la justice norvégien envisage d'envoyer ses détenus chez son voisin suédois qui a vidé ses prisons.

La Norvège jette son dévolu sur les prisons suédoises. Le ministre de la justice Anders Anundsen, vient d'envoyer une lettre à son homologue suédois afin de lui envoyer quelques détenus, nous apprend l'AFP. En Norvège, près 1200 personnes attendent de purger leur peine. Mais toutes les prisons du pays affichent complet.

De son côté la Suède voit sa population carcérale chuter d'année en année. Depuis 2004, le nombre de prisonniers diminue de près d'1% tous les ans. Le record est atteint l'an dernier avec une chute de 6%. Un phénomène qui devrait se renouveler cette année et l'année prochaine. Face à cette situation le gouvernement a décidé de… fermer des prisons. Ainsi, les villes d'Aby, Haja, Batshagen et Kristiandstad verront leur établissement pénitentiaire mettre la clé sous la porte dans les prochains mois. Deux d'entre eux seront vendus. Les autres, vidés de leurs pensionnaires, resteront sous la tutelle de l’Etat.

Comment expliquer cette baisse inédite? Pour Nils Öberg, les raisons sont peut-être à chercher du côté des réformes prises par la Suède sur le plan carcéral.

Nous espérons que les efforts que nous fournissons dans la réhabilitation des détenus et la prévention contre la récidive sont responsables de cette baisse, même si à mon sens, il doit également exister d'autres facteurs. Le pays doit encore faire davantage pour aider les détenus à se réinsérer dans la société."

confie-t-il au Guardian.

Ne pas punir bêtement

Les peines de probations sont légions en Suède pour les délits mineurs (détention de drogue, non-paiement de la pension alimentaire, conduite en état d'ivresse…). Le condamné purge sa peine en liberté, encadré par un tuteur de probation et participe à des travaux d'intérêts généraux et autres programmes d'aides (association contre l'alcoolisme, la toxicomanie…) afin de prouver qu'il peut et qu'il veut se réinsérer dans la société.

Un modèle dont tente de s'inspirer la France. Dans sa grande réforme de la justice, Christiane Taubira veut, elle aussi, promouvoir les solutions alternatives à la prison pour les infractions mineures. Une mesure bienvenue pour régler le problème de la surpopulation carcérale en France. L’Hexagone a encore battu son record en juillet dernier (68 569 détenus). Le taux d'occupation moyen d'une prison en France est de 120%. Résultat du tout carcéral pratiqué jusqu'à maintenant, ces chiffres impliquent la création de nouveaux établissements.

A l'inverse, en Suède, sur 13 000 détenus, 5000 seulement purgent leur peine dans une prison. Et là encore les bâtiments suédois se distinguent.

Lire la suite sur Myeurop.info


Pays