Connexion

Syndicate content

Cadeaux de Noël: des bonnes idées venues d’ailleurs

mercredi, 18 décembre, 2013 - 15:27

Santon caganer catalan, design hongrois ou peluche chauffante: des idées cadeaux venues d'ailleurs. Une sélection spéciale Noël concoctée par nos correspondants en Espagne, Allemagne, Grèce et Hongrie.

Gueuleton espagnol et santon caganer

Ce n'est pas qu'un cliché: en Espagne, on aime les gueuletons. La fin d'année est donc propice aux cadeaux gastronomiques. L'un des incontournables est la cesta, ce panier garni de produits du terroir (chorizo, saucissons divers, vin ou cava, huile d'olive, fromages secs…). Au rayon sucré, le turrón (nougat) est indémodable, comme le polvorón (à base d’amande) ou le mazapán (massepain).

Pour l'épiphanie, oubliez la frangipane, et optez pour le roscón des rois, une couronne briochée chargée de fruits confits: étouffe-chrétien, mais il a ses adeptes. Côté salé, le cadeau-vedette est le jambon ibérique, ou pata negra (ci-dessous), dont les fans de charcuterie raffolent. A Noël, de nombreuses boutiques proposent des coffrets avec une patte entière de porc (de 6 à 8 kilos), un couteau et le support de découpe qui épatera vos invités. Autant de produits qu'on peut aussi trouver à l'étranger, via internet.

Hors gastronomie, le cadeau clin d'oeil est le billet de loterie, qu'on offre à ses proches en attendant le très cérémonial tirage de Noël. Et pour les amateurs d'humour scatologique, citons aussi le catalan caganer, littéralement "le chieur". Il s'agit d'un santon, représenté en train de déféquer, que l'on peut discrètement nicher dans sa crèche, histoire d'amuser (ou pas) ses amis. La tradition date du 18ème siècle: à l'origine, le caganer représentait un paysan catalan en train de "fertiliser" la terre. Mais, business aidant, il existe aujourd'hui de nombreuses figurines à l'effigie de personnalités. Avoir un Obama, un Rajoy ou un Dark Vador dans une posture très naturelle, aux côtés des santons traditionnels, n'a pas de prix.

Les Grecs accros aux douceurs

Noël approchant, les Grecs se livrent à un véritable concours. C'est à qui fera les meilleurs gâteaux. On ne cesse de s’en offrir durant toute la période, on en amène au bureau, et on guette le jugement gustatif du goûteur. Dure période pour les gourmands…Et parmi eux, le journaliste en poste, qui doit résister à l’assaut de ces montagnes de douceurs qui le guettent à chaque interview ou reportage! 

Traditionnellement (1), le repas est un cochon de lait à la broche et surtout les gâteaux de Noël, les melomacarona et les kourabiedes (ci-dessous, wikimedia).

Mais cette année, Noël a pour les Grecs un fort parfum de crise économique. Selon l'étude européenne Deloitte, ce sont les consommateurs les plus pessimistes d’Europe (avec les Portugais et les Irlandais) et les plus inquiets. Ils comptent dépenser seulement 410€ (contre une moyenne européenne de 590€), et veulent profiter de cette période pour se divertir et oublier la crise.

Les cadeaux seront plus des 'cadeaux utiles', des denrées alimentaires (notamment les gâteaux!), des objets pour la maison et de l’électronique ou informatique. On n'offre pas forcément ce qu'on souhaite recevoir: les Grecs seraient 64% à vouloir de l’argent liquide, et 40% aimeraient partir en voyage. Mais les cadeaux qui manqueront le plus aux Grecs cette année seront sans doute le "cadeau de Noël", surnom donné au 13ème mois, et le "Cadeau de Pâques", le 14ème mois. Tous les deux ont été sucrés par le dernier plan de rigueur.

La peluche chauffante pour réchauffer l'hiver allemand

On le voit partout en Allemagne: le Kurierrucksack, sac à dos rectangulaire autrefois réservé aux livreurs et autres coursiers, est devenu la coqueluche des cyclistes allemands. Grand, extensible et imperméable, il charme ses utilisateurs par son aspect hyper pratique. Il est placé, cette année encore, en tête des ventes pour Noël.

Autre produit phare, outre-Rhin, de ce Noël 2013: la peluche chauffante (Wärmetier, ci contre). On la trouve le plus souvent sous forme de hibou. Sa particularité: elle se place quelques secondes au micro onde et même au four et ressort chaude, sans être brulante. De plus, elle diffuse un léger parfum et réconforte les petits bambins en ces journées froides d’hiver. Le traditionnel Teddy bear n’a qu’à bien se tenir!

En Hongrie, créations 100% magyares

Etant donné le pouvoir d’achat relativement faible des Hongrois, St-Nicolas (ou, au choix le Petit jésus, Jézuska) a préféré cette année encore se concentrer sur les grands classiques magyars à la portée de tous:

  • Une bonne bouteille de Tokaj aszú, le fameux vin liquoreux du Nord-Est du pays. Le Tokaj, c’est toujours le roi des vins et le vin des rois. Bonne nouvelle depuis la chute du communisme, la qualité s’est sensiblement améliorée! On peut s'en procurer à Beashka à Paris ou ici en Hongrie.
  • Une bouteille de Szóda des années 30. Très tendance, la bouteille de soda (une bouteille en verre comprenant une capsule de CO2 rechargeable) fera fureur sur votre table de Noël. Vous en trouverez en vente pour moins de 5 euros sur des sites d’occasion en Hongrie (catégorie szódásüveg). C’est le compagnon idéal des frööcs, ces verres de vin coupés d’eau gazeuse.
  • Créations design 100% magyaresLes designers hongrois ont la cote et s’exposent soit directement dans leur showroom, soit sur les divers marchés à la mode comme au WAMP, en ligne, ou encore au design terminál à Budapest. Ne loupez pas les lunettes Tipton!

Vin rouge et roman français

Cette année, le budget des Français baisse un peu: de 1% environ. Pas de panique, il leur reste encore 531€ en moyenne à dépenser.

Priorité: les enfants! Près de la moitié de la coquette somme leur est consacrée. Pour 2013, la tablette numérique (adaptée aux plus jeunes) fait fureur. Elle prend de plus en plus de place dans les rayons des magasins de jouets. Pas si loin, finalement, de son ancêtre l'ordi-écran des années 80…

Pour les plus grands, il sera difficile de passer outre le traditionnel ballotin. Les chocolats arrivent en deuxième position des cadeaux les plus offerts par les Français. Cette année encore, Noël sera l'occasion de réhausser le quotidien culinaire. Au (délicieux) gueuleton espagnol, on préfèrera offrir des mets plus raffinés: du champagne, de bonnes bouteilles de vin rouge, ou du thé de qualité (Mariage Frères, Kusmi tea etc). Depuis quelques années, sitôt les premiers sapins fauchés, les livres de cuisine envahissent les librairies. De quoi entretenir le talent des cuistos. Pas évident parfois de mettre en pratique le guide du Mug cake ou des 30 recettes au carambar, mais l'intention est là. 

Qu'ils choisissent de régaler les papilles ou les yeux, les Français aiment acheter malin. Profiter des promotions, ventes privées et cadeaux utiles est plébiscité cette année encore. Le plaisir d'offrir…sans perdre trop de plumes!


(1) Traditionnellement, Noël est une fête moins importante en Grèce que dans les pays du Nord. C’est plutôt Pâques, la fête du retour à la vie de la nature, qui est célébrée. Mais avec l'influence de l'occident, la période de Noël est de plus en plus importante.  Aghios Vassilis (Saint-Basile), l’équivalent du père Noël, vient déposer des cadeaux près de la cheminée, dans les chaussons. Pour le remercier, les enfants chantent devant chaque maison des calenda (les chants de Noël).




Pays