Connexion

Syndicate content

La reine d’Angleterre doit dépenser moins et gagner plus

mardi, 28 janvier, 2014 - 16:44

Les finances de la reine Elizabeth sont dans le collimateur des députés britanniques. Son trésor s'épuise et ils demandent à Sa Majesté de contrôler ses dépenses tout en entretenant mieux ses châteaux et palais.

Les députés britanniques du comité des comptes publics (PAC) s'attaquent à la Couronne. Selon un rapport de la Chambre des Communes, la trésorerie de la Reine serait à un niveau historiquement bas, avec seulement 1 million d'euros de réserve (environ 850.000 livres). La Reine a dépensé plus qu'elle gagne ces derniers temps et a puisé dans son trésor personnel qui était encore de 35 millions de livres en 2001. Un million d'euros c'est un niveau "historiquement très bas" avertissent les députés qui contrôlent le Sovereign Grant, la dotation publique qui subventionne la monarchie britannique.

Les dépenses de la Reine montrées du doigt

Margaret Hodge, présidente du comité, a commenté:

Avec un meilleur savoir-faire commercial, nous estimons qu'il est possible de faire plus avec moins, de réduire davantage les coûts et de soutenir plus efficacement le programme de la reine".

Si la Maison royale a réussi à réduire le coût qu'elle représente pour les contribuables de 16% depuis 2007-2008, 11% de cette réduction vient d'une augmentation de ses revenus, et seulement 5% de la baisse de ses dépenses.

La Reine dépense donc plus qu'elle ne reçoit d'argent. Le rapport précise que les dépenses nettes de la Reine, 33,3 millions de livres, ont été supérieures à ses subventions (31 millions de livres en 2012-13). Le comité a ouvertement mis en cause la responsabilité "du Trésor, qui est responsable de la planification financière de la Maison royale et de sa gestion"

Les frais d'entretien de ses propriétés sont montrés du doigt. La Reine n'a pas cherché à limiter le nombre de ses employés, qui demeure le même qu'il y a 7 ans (environ 430), et a même récemment proposé un nouveau poste:

La reine d'Angleterre recherche actuellement un(e) gouvernant(e) pour assurer les devoirs domestiques personnels pour les invités, y compris faire et défaire les bagages, prendre soin des bijoux, faire couler les bains, seconder si besoin pendant l'habillage et s'occuper du service du thé et du petit-déjeuner".

Ce contrat est d'"environ 40 heures par semaine", avec l'éventualité de travailler certains week-ends. Quant au salaire annuel, il est de 14.400 livres (17.450 euros), soit environ 1454 euros par mois. L'annonce n'a pas manqué de faire parler d'elle en ces temps de crise.

Buckingham Palace et le château de Windsor à restaurer

Le rapport estime donc que le Trésor "a échoué" dans son "devoir". D'autant que la Couronne doit aujourd'hui prévoir la gestion d'importants travaux sur des monuments historiques dont elle a la charge.

Pour les députés siégeant au comité, le Trésor doit contribuer à protéger les palais royaux "d'autres détériorations". Buckingham Palace et le château de Windsor seraient dans une situation critique, le personnel devant protéger les œuvres d'art avec des seaux lorsqu'il pleut, et les chaudières ayant plus de 60 ans. Sans compter que le palais de Buckingham est bourré d'amiante. Cela fait également 18 ans que le mausolée de Victoria et Albert à Londres attend d'être rénové. La restauration de tous ces monuments pourraient coûter jusqu'à 50 millions de livres sterling.

La Maison royale doit se pencher sérieusement sur la question de ses travaux d'entretien en retard",

a insisté Mme Hodge.

Pour endiguer cette situation, la Reine pourrait ouvrir Buckingham Palace pendant quelques temps au public et ainsi générer des recettes. Déjà, l'été dernier, durant ses vacances à Balmoral, la reine avait accepté d'ouvrir son palais au public pour payer ses impôts. Selon le rapport, les députés estiment qu'elle devrait étendre ces périodes d'ouverture pour augmenter le nombre de visiteurs, et donc ses revenus. 




Pays