Connexion

Syndicate content

Le Royaume-Uni boude les étudiants étrangers

mercredi, 12 février, 2014 - 13:09

Etudier au Royaume-Uni? Une fois sur place, beaucoup de jeunes étrangers déchantent. Près de la moitié d'entre eux ne s'y sentent pas les bienvenus.

Une étude récente montre que les étudiants étrangers ne se sentent pas bien reçus au Royaume-Uni. 3100 étudiants étrangers ont été interrogés par l'Union Nationale des Etudiants, et les résultats sont sans appel: pour plus de la moitié d'entre eux, le gouvernement du Royaume-Uni n'est pas accueillant à leur égard. Et un étudiant sur cinq déconseillerait à ses amis de venir y étudier.

"Logement étudiant, pour Anglais seulement"

Parmi les étudiants interrogés, les doctorants sont ceux qui ont l'impression d'être les plus "indésirables": 65,8 % d'entre eux se sentent mal accueillis. Selon les nationalités, le sentiment est variable: ce sont les Japonais, les Nigériens et les Indiens qui se sentent le moins bien reçus. Et parmi ceux qui déconseilleraient à leurs amis de venir au Royaume-Uni, on compte beaucoup de Nigériens (plus d'un sur trois), mais aussi des Indiens et Pakistanais.

Le projet de loi sur l'immigration, actuellement débattu à la Chambre des Lords, n'est sans doute pas étranger à ce mal-être. Il prévoit, entre autres, qu'un propriétaire doive vérifier le statut légal et le visa des immigrés avant de conclure un contrat de location. Une disposition jugée problématique par 40% des étudiants étrangers.

C'est une très mauvaise idée, car la plupart des propriétaires ne veulent pas s'embarrasser des tracas des démarches administratives et ne loueraient tout simplement pas aux étudiants étrangers. Je peux déjà visualiser l'annonce: 'logement étudiant, 3 chambres, étudiant anglais seulement'",

dénonce un étudiant russe en licence.

Autre mesure du projet de loi qui fait débat: l'introduction d'une taxe de 150 livres pour les étrangers (hors Union européenne), à acquitter auprès du Service national de santé. 74% des jeunes concernés considèrent que cette taxe rendra plus difficile ou même empêchera les étrangers de venir étudier au Royaume-Uni.

Beaucoup d'étudiants internationaux ne se sentent pas les bienvenus au Royaume-Uni du fait des politiques trop hostiles du gouvernement, les propositions faites par rapport à la loi sur l'immigration créent de nouveaux obstacles pour les étudiants internationaux. Dans le même temps, nos concurrents mondiaux les ont accueillis à bras ouverts."

dénonce Daniel Stevens, responsable de l'Union nationale des étudiants.

La manne financière des étudiants étrangers

Les chiffres officiels publiés le mois dernier ont montré que le nombre d'étudiants étrangers (et notamment Indiens) dans les universités du Royaume-Uni a diminué entre 2012 et 2013Ils sont passés de 239.000 à 197.000. Une baisse loin d'être anodine pour l'économie britannique: elle représente un manque à gagner de 725 millions de livres (883 millions d'euros). En effet, les étudiants étrangers sont extrêmement bénéfiques pour le Royaume-Uni: ils rapportent chaque année plus de 7,9 milliards de livres à l'économie britannique, via les frais universitaires et les dépenses annexes. Ils payent des loyers, consomment, et participent ainsi à la vie économique du pays.

Tentant de maintenir l'attrait du pays, le gouvernement Cameron a exhorté les étudiants étrangers à venir au Royaume-Uni. 

Les étudiants étrangers doivent être accueillis au Royaume-Uni -ils apportent énormément, du point de vue académique, culturel, et financier. Notre message qui dit que les étudiants internationaux sont les bienvenus dans ce pays doit continuer à se faire entendre haut et fort",

a, pour sa part, réaffirmé Vivienne Stern, chef des affaires politiques dans les universités du Royaume-Uni. Pas sûr que cela suffise à convaincre.




Pays