Connexion

Syndicate content

A voir en Europe: Museum Night Fever et marathon théâtral

mardi, 18 février, 2014 - 15:13

Que faire cette semaine à Berlin, Bruxelles, Paris ou Athènes? Expos, concerts, ciné, spectacles et inclassables: les coups de cœur de nos correspondants en Europe.

Museum Night Fever bruxelloise, concours de danseurs en herbe, théâtre musical dans les bas-fonds de la BBC ou jeune photographie européenne à Paris: nos idées sorties pour la semaine. 

Esprit Montmartre outre-Rhin

> La célèbre galerie d'art Kunsthalle Schirn de Francfort-sur-le-Main consacre une vaste exposition sur le Paris des années 1900. L’exposition "Esprit Montmartre" recrée l’ambiance de ce quartier parisien, cœur artistique de la capitale et lieu de rencontre entres artistes, prostituées et autres petites gens. Plus de 200 œuvres de Toulouse Lautrec, Van Gogh, Picasso ou encore Degas sont présentées.
Esprit Montmartre, du 7 février au 1er juin.


Tanzolymp, festival international de jeunes danseurs.

Berlin accueille pour la dixième année consécutive les meilleurs danseurs en herbe du monde entier. Plus d’un millier de danseurs âgés entre 10 et 21 ans et venus de 35 pays différents participent au concours Tanzolymp. De nombreux prix, dont des bourses pour l’académie de ballet de Munich, y seront décernés aux meilleurs solistes, duos et groupes de danse classique, moderne et contemporaine. Tanzolymp est aussi l’occasion pour de nombreux professionnels de recruter de jeunes talents. Le concours se termine le 21 février par une soirée de gala ouverte au public.
Tanzolymp, du 18 au 21 février.

> Quatre jours de théâtre, danse et autres performances non stop. Voici le concept de 100ème Berlin Festival, appelé aussi le Marathon du théâtre. Une centaine de productions y sont présentées sur trois scènes principales de la ville et les meilleures seront reprogrammées dans le cadre de deux autres festivals, à Berlin et en Pologne. Soirées en marge des représentations. 
Berlin Festival, du 20 au 23 février.

Musée et after-party à Bruxelles

> A ne pas rater, la septième édition de la Museum Night Fever aura lieu ce samedi 22 février. Vingt-quatre musées bruxellois ouvriront leurs portes jusqu’à une heure du matin, et pour les plus enfiévrés un after-party suivra au BEB (ancienne brasserie reconvertie en espace pour événements).
Museum Night Fever, le 22 février. 

        
Museum Nigth Fever. Crédits: Loïc Trooskens (gauche), Marc Stevens (droite)

> Après l’Italie, l’Espagne et la Grèce, le Maroc fut le quatrième pays à signer avec la Belgique une convention relative à l’envoi de main d'œuvre pour descendre dans les mines. L’accord, conclu en 1964, a profondément influencé l’évolution démographique de la Belgique. La commémoration des cinquante ans d’immigration marocaine se déploie jusqu’en juin à travers de nombreux événements, dont l’exposition photographique "Nass Belgica" au Botanique.
Cinquante ans d’immigration marocaine, jusqu’en juin 2014.
"Nass Belgica" au Botanique, du 22 février au 27 avril

> Une autre commémoration, celle de la guerre de 14-18, a été choisie comme thème central par les organisateurs de la Foire du Livre de Bruxelles, qui mettra également à l’honneur un pays, à savoir le le Royaume-Uni. Pendant quatre jours, les visiteurs pourront découvrir le catalogue d’environ un millier d’éditeurs et rencontrer des centaines d’auteurs.
Foire du Livre de Bruxelles, du 20 au 24 février au Tour & Taxis 

La Grèce à l'heure anglaise

Cette semaine, l’actualité grecque se met à l’heure anglaise… pour mieux parler de la Grèce!!!

> La pièce de théâtre musical "Dans les bas-fonds de la BBC" est inspirée par la vie réelle de la compositrice anglaise Delia Derbyshire, une des pionnières du Radiofonic Workshop de la BCC. Elle raconte les difficultés de cette créatrice dans l’audiovisuel public anglais. Un clin d’œil à la destruction brutale de la radio-télévision publique grecque il y a quelques mois.

> L'exposition "Crise dans l'art. Art en crise", à la Pinacothèque nationale, dans le quartier de Metaxourgeio, propose un dialogue entre créateurs britanniques et grecs. En fil rouge, la thématique de l’engagement des artistes dans la vie politique et sociale du pays.

> Autre pièce, autre propos: "Seul avec Hamlet", au théâtre municipal du Pirée (photo ci-contre). Un seul acteur s’inspire de l’œuvre de William Shakespeare, traduite en grec par l’écrivain Giorgos Cheimonas. Tous les visages d'Hamlet se refletent dans celui de l'interprète. Héros contemporain, il observe la situation sociale, s'interroge sur la vanité de l'existence humaine, et sur le sens à donner à celle-ci: vivre sans s'impliquer ou mourir en s'engageant, chercher le moyen de sauvegarder sa dignité et ses idéaux dans une société en crise.

> "Hamletmachine", de l’emblématique dramaturge allemand Heiner Muller, est revisité par la troupe Deviant Gaze au théâtre Thiseion. Dans une chorégraphie utilisant des ingrédients du théâtre (gestuelle, voix, métamorphoses…), on assiste aux transformations à l’œuvre dans une Europe qui se dissout.

A Paris, la jeune photographie européenne squatte le métro

> Circulation(s): à Paris, près de 50 jeunes photographes européens squattent le 104…et le métro. Nus masculins pastoraux, nouvelles villes chinoises extravagantes ou nuages nucléaires évanescents: le parcours est généreux et vivifiant.

La Belge Katherine Longly, avec Abroad is too far, donne à voir des projets chinois urbains étonnants, voire aberrants, qui copient quasiment à l'identique des villes ou monuments du patrimoine européen. Ici, on a fait émerger une colline du néant pour planter le décor d'un village autrichien, là, on a creusé de vastes canaux pour une reconstitution maladroite de Venise…Des "new towns" qui prennent parfois l’allure de villes fantômes ou de studios de cinéma mégalos. 

Autre proposition, celle de l'ukrainienne Marina Poliakova, qui met en scène des nus masculins, aux poses langoureuses. Une imagerie habituellement réservée aux femmes, qui pose la question du rôle et de la représentation des genres dans une société ukrainienne encore sexiste.

      
Fiancés?, Marina Poliakova / Sun City Poms, Todd Antony / Abroad is too far, Katherine Longly.
Circulation(s), 104 et métro, Paris, jusqu'au 16 mars.

> Le Nouveau festival, au Centre Pompidou, débute cette semaine à Paris. Encore jeune, mais déjà plus si nouveau: cela fait cinq ans que le rendez-vous pluridisciplinaire explore les nouvelles formes de la création contemporaine.

Pour cette édition 2014, c'est la thématique de l'oubli, du souvenir et de la réminiscence qui sert de fil rouge aux différentes propositions. Le programme est dense: des expos (sont présentées les oeuvres de Marcel Duchamp, Ed Ruscha, Wim Delvoye et bien d'autres), des spectacles, des projections (films de Nanni Moretti, Dominique Gonzalez-Foerster, du groupe Dziga Vertov, de Matt Reeves ou encore Apichatpong Weerasethakul), des concerts ou encore des performances (Rétrospective, du chorégraphe Xavier Le Roy).
Le Nouveau Festival, Centre Pompidou, Paris, du 19 février au 10 mars.




Pays