Connexion

Syndicate content

Européens oscarisés: Steve McQueen en tête

lundi, 3 mars, 2014 - 10:06

Et le gagnant est... un Britannique! A Los Angeles, la grand-messe du cinéma américain a décerné quelques uns de ses Oscars à des Européens. Parmi eux, le réalisateur Steve McQueen a reçu le trophée du meilleur film pour "12 Years a Slave".

Les Oscars… Ou l'autocélébration du cinéma américain: un bref coup d'œil à la liste des nominations montre l'écrasante domination des autochtones dans la course aux statuettes. Hollywood récompense Hollywood. Ou presque.

Car cette année encore, une poignée d'étrangers se sont frayés un chemin vers le théâtre Dolby de Los Angeles (ex-théâtre Kodak, jusqu'à la faillite de l'entreprise culte en 2012). Et quelques Européens, le second plus gros contingent des "nominés" (expression consacrée au grand dam de l'Académie française) aux Oscars 2014, ont été couronnés par l'un des précieux trophées. Parmi eux, Steve McQueen, qui a remporté l'Oscar du meilleur film avec 12 Years a Slave.

 

Meilleur film : 12 Years a Slave, du Britannique Steve McQueen

Ce long-métrage sur le drame de l'esclavage n'est pas une production européenne, mais son réalisateur, Steve McQueen, est britannique. Et c'est lui qui a reçu l'Oscar du meilleur film, aux côtés de l'acteur et coproducteur Brad Pitt.

D'autres Oscars ont été décernés à ce film qui retrace le parcours d'un homme noir libre, enlevé et réduit à l'esclavage, avant la guerre de sécession américaine. Entre autres, celui du meilleur second rôle féminin pour la Mexicano-Kényane Lupita Nyong'o.

Parmi les candidats européens au titre de Meilleur film, Philomena, de Stephen Frears, a été écarté. Le film produit par un trio USA/Grande-Bretagne/France est en fait surtout britannique. Son réalisateur, originaire de Leicester, n'en est pas à sa première nomination: il a été nommé deux fois pour l'Oscar du meilleur réalisateur, en 1990 pour Les Arnaqueurs, et en 2006 pour The Queen. Il lui faudra repasser pour recevoir la précieuse statuette!

Steve McQueen est par contre passé à côté de l'Oscar du meilleur réalisateur, remporté par le mexicain Alfonso Cuaron, pour Gravity. Cet artiste et réalisateur britannique, qui n'a réalisé que trois longs métrages (Hunger en 2008, Shame en 2011 et 12 Years a Slave en 2013), a déjà été récompensé pour ce dernier film à de multiples reprises aux Etats-Unis, en tant que meilleur réalisateur.

En 2008, c'est à Cannes qu'il était honoré d'une Caméra d'or pour Hunger, film sur la grève de l'hygiène des prisonniers de l'IRA et sur la grève de la faim de leur leader, Bobby Sands, au tout début des années 80.

 

Meilleur court métrage d'animation : Mr Hublot, France

Les français Laurent Witz et Alexandre Espigares ont remporté l'Oscar du meilleur court-métrage d'animation. Une victoire inespérée: les deux Européens concouraient face à Disney et sa création Get A Horse!

Mr.Hublot raconte avec poésie, dans un univers futuriste, la rencontre entre un homme-robot et un chien-robot.


Mr Hublot, bande annonce

 

 

Meilleur film étranger : La Grande Bellezza, Italie 

L'Europe était bien représentée dans la catégorie du meilleur film étranger, avec trois films "nominés" sur les cinq sélectionnés. Et c'est finalement La Grande Bellezza, de Paolo Sorrentino (Italie) qui l'a remporté!

Etaient aussi dans la course La Chasse, de Thomas Vinterberg (Danemark) et Alabama Monroe, de Felix Van Groeningen (Belgique). 

  

 



Pays