Connexion

Syndicate content

À voir en Europe: marionnettes, street art et Melina Mercouri

mardi, 11 mars, 2014 - 13:46

Que faire cette semaine à Bruxelles, Lisbonne, Athènes ou Istanbul? Expos, concerts, ciné, spectacles et inclassables: les coups de cœur de nos correspondants en Europe.

Portugal : du street art Lisbonne

> Le street art s’accommode parfois très bien des abris qu’on lui propose momentanément. C’est le cas avec cette exposition, à Lisbonne, sur les murs intérieurs de l’Institut culturel français. Quatre artistes, Portugais et Français, ont ainsi rajeuni ces espaces un peu figés et fonctionnels.

Ce sont les couleurs claquantes de Remed qui accueillent désormais les visiteurs de l'Institut. Le Portugais Vhils (alias Alexandre Farto) qui d’habitude joue avec les imperfections des murs pour proposer des visages géants parfois très réalistes, a cette fois proposé une autre approche du mur, et du livre. Miguel Januario du collectif Mais ou Menos, et Olivier Kosta-Théfaine ont eux aussi mis leur art au service des mots.

Des espaces aux dimensions différentes de ce à quoi sont habitués ces artistes de l’éphémère, et un pari réussi, qui fait souffler un vent nouveau sur l’honorable maison de la culture française à Lisbonne.

Projet ouvert jusqu'à mars 2015. En collaboration avec la plateforme artistique Underdogs à Lisbonne, 365 jours de "Hors les Murs" à l’institut Franco-Portugais.

Belgique : Michaël Borremans au Bozar

> Le 8 mars est passé, mais les femmes restent à l’honneur au Kaai Theater. Ce centre d’art contemporain, qui occupe un bel immeuble du début des années 30 dans le centre de Bruxelles, propose jusqu’au 15 mars la deuxième édition de WoWmen! (PHOTO), un voyage multidisciplinaire au cœur de l’égalité, du féminisme, du sexe et du genre.
Jusqu’au 15 mars au Kaai Theater

> Les Ateliers Mommen (cité d’artistes née à la fin du XIXème siècle et rescapée des ravages urbanistiques du siècle suivant) organisent "Sans Frontières", quatre jours d’événements culturels en soutien des réfugiés afghans qui, depuis des mois, luttent pour obtenir un moratoire sur les expulsions vers leur pays. Une occasion de rencontrer des artistes engagés (dont certains sont afghans), des activistes et des réfugiés.
Du 13 au 16 mars aux Ateliers Mommen

> C’est l’exposition dont tout le monde parle, ne serait-ce que pour l’affiche qui hante le passant: une femme blonde, les yeux baissés, en longue robe rose et au visage peint en noir. Cet "ange" (c’est le titre du tableau) nous invite à découvrir l’univers de Michaël Borremans, artiste belge de renommée internationale, auquel Bozar consacre une grande rétrospective, qui s'envolera ensuite pour Tel Aviv et Dallas.
Jusqu’au 3 août 2014 au Bozar

   
  © Michaël Borremans / BOZAR

Allemagne : les gravures d'Ernst Ludwig Kirchner

> Avec le mois de mars revient comme chaque année à Berlin depuis 2002 le festival MaerzMuzik. Cette année, place aux compositeurs et musiciens étrangers installés dans la capitale allemande, une ville devenue depuis la chute du mur "un aimant de l’immigration musicale". Performances musicales, opéras, concerts se succèdent dans toute la ville du 14 au 23 mars.

> Ernst Ludwig Kirchner, maître de la gravure. Le musée berlinois die Brücke consacre au peintre expressionniste allemand une vaste exposition qui permet de comprendre les grandes étapes de son œuvre picturale. A travers 90 œuvres, le spectateur découvre l’évolution de son style, de la première guerre mondiale aux années 1930, et l’importance accordée à la lumière et aux mouvements. Du 1er mars au 18 mai au Brücke museum.

  

> Huit films pour comprendre le Brésil… La 9ème édition du festival Cinebrasil présente cette année des coproductions germano-brésiliennes, fictions et documentaires qui abordent des sujets aussi variés que la magie, le racisme ou la vie d’un enfant trisomique. Du 14 au 19 mars au cinéma Babylon à Berlin et du 21 au 25 mars au cinéma Metropolis à Hambourg.

Grèce : des nuits de la radio et marionnettes

> C'est une première en Grèce. A partir de cette semaine, des nuits de la radio seront organisées toutes les semaines, conjointement par la fondation Michel Cacoyannis et la radio Kokkino, 105,5 FM, une fréquence liée à la Gauche radicale et en progression constante depuis la fermeture de l’audiovisuel public. Elles accueilleront le public, à la recherche de nouvelles idées, de nouveaux sons et interprètes, pour donner à entendre ce "printemps grec" qui émerge. Depuis quelques mois, de nombreuses expressions musicales jaillissent dans la chanson grecque, après une période d’apathie. Le théâtre de la fondation se transformera quant à lui en studio radiophonique, où se présenteront de jeunes interprètes, encouragés par du public. Comme  un retour aux radio-crochets d’antan.

> "Rue Melina Mercouri" au musée Benaki, Le Pirée: Melina de la vie, de la scène, Melina de l’écran, de la politique, Melina intime, publique ou internationale… Hommage 20 ans après sa mort à une femme inoubliable, artiste multiforme, activiste politique (lutte contre la dictature des colonels) et ministre de la culture. Une exposition compile des photographies, ses affiches de films, ses costumes de scène et présente sa loge personnelle reconstituée avec ses objets fétiches. Tous ses films seront projetés.

> Marionnettes: Le théâtre d’ombres et de marionnettes est une grande tradition grecque. Au printemps, tous les dimanches à 15h, la fondation Michel Cacoyannis présente un spectacle à Athènes (gratuit pour les chômeurs et leurs familles). Au programme:

  • Parouk, la courge taquine: Parouk,  la demoiselle courge s‘ennuie dans son palais. Elle décide de jouer au fantôme pour se divertir, mais est prise à son propre piège lorsqu’elle tombe amoureuse d’une chauve-souris.
  • Le cataclysme du monde des humains: Abou Agou grandit dans le monde des contes, entouré de ses amis la petite fourmi, l’éléphant, le dragon, la sorcière et la sirène. Devenu grand, il doit découvrir le monde des humains
  • Les 3 pommes d’or: Tous les personnages et légendes des contes populaires grecs traditionnels (antiques et modernes) s’entremêlent dans une série de saynètes : dragons ailés et gorgones chevelues, vieilles fées et reines endormies, grottes et ravins animés, forêts profondes où parlent les chevaux…

Turquie : voyager en écoutant chanter Aynur Doğan

> Les marionnettes à l’honneur à Izmir: La ville d’Izmir (côte ouest) accueille au mois de mars 40 groupes de marionnettistes venus de 20 pays. Si vous êtes de passage, ne soyez donc pas surpris de croiser des marionnettes à tous les coins de rues. Plus d’une centaine de spectacles seront présentés. Six expositions ont également pris place dans la ville et des marionnettistes professionnels venus d’Argentine, d’Israël ou encore du Canada viendront partager leurs expériences au cours d’ateliers.
Les 8èmes journées internationales de la marionnette, à Izmir jusqu’au 23 mars.

> Voyage dans l’Est au concert d’Aynur Doğan: C’est le coup de cœur musical du moment ! S’il est une chanteuse à écouter pour voyager dans l’Est de la Turquie, c’est bien Aynur Doğan. La jeune femme est en concert à Istanbul ces jours-ci pour présenter son nouvel album, Hewra ("Ensemble"). Les textes sont en kurde, la voix vous transperce. Accompagnée de ses cinq musiciens, Aynur Doğan passe de la nostalgie à l’ivresse en un changement de note. Voyage culturel et musical assuré, un moment d’intimité en plein cœur d’Istanbul. Prochain concert le jeudi 13 mars, pour réserver les billets, c'est ICI. Et pour un extrait, c'est là:




Pays