Connexion

Syndicate content

A voir en Europe: opéra, web-docs et acrobatie

mardi, 1 avril, 2014 - 14:27

Que faire cette semaine à Athènes, Bruxelles, Budapest ou Lisbonne? Expos, concerts, ciné, spectacles et inclassables: les coups de cœur de nos correspondants en Europe.

Flâner dans les marchés d'artisanat à Budapest, assister à une représentation du nouvel opéra du Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles ou découvrir la création cinématographique lusophone à Lisbonne: nos idées sorties pour la semaine, aux quatre coins de l'Europe.

Docus, web-docs et opéra à Bruxelles

> Le printemps à Bruxelles place les documentaires à l'affiche. Après One World, c’est au tour du festival Millenium de proposer une belle sélection de films, cette fois-ci inspirée des Objectifs du millénaire pour le développement. La cinquantaine de documentaires se divise en trois compétitions ("Internationale", "Travailleurs du monde", "Vision jeune") et un panorama ("Connaître l’autre"), avec un focus sur les pays de l’Est. Des conférences, des master classes et les désormais célèbres "web-doc meetings" sont également au programme. Pour rappel, les Objectifs du millénaire sont censés être atteints en 2015…
Festival Millenium, du 3 au 11 avril dans différents lieux de Bruxelles.

Le Théâtre Royal de la Monnaie accueille la création mondiale d’Au monde, nouvel opéra du compositeur belge Philippe Boesmans, adapté d’un texte du dramaturge français Joël Pommerat. Les deux artistes ont collaboré à l’adaptation de la pièce, qui évoque l’inexorable désagrégation d’une famille richissime. Très touché par les personnages, inspiré par leurs rapports complexes et par les silences qui les lient, Boesmans a plusieurs fois déclaré que son opéra est avant tout une célébration de la pièce de Pommerat.
Opéra: Au monde, jusqu’au 12 avril à la Monnaie, à Bruxelles.
 


Documentaire réalisé sur l'opéra Au Monde.
 

Budapest lance son festival du printemps

> C’est le festival du printemps à Budapest: un des plus grands événements qu’organise la municipalité, et une véritable vitrine de la vitalité culturelle hongroise à l’étranger. Une vingtaine d’institutions culturelles héberge des pièces de théâtre, des expositions, des discussions mais aussi des compétitions d’échecs à Balna, un nouvel espace commercial et culturel à l’architecture innovante, au bord du Danube. 
Festival du printemps à Budapest, jusqu’au 6 avril.


Mátyás Várkonyi: Mata Hari

Qui dit beau temps dit retour des marchés d’artisanat en centre-ville. Découvrez le Guba, marché saisonnier qui se tient les dimanches de 10h à 19h à Gozsdu Udvar, célèbre passage du quartier juif. 
Marchés d'artisanat, tous les dimanches, à Budapest.
 

Le cinéma lusophone investit Lisbonne

FESTin, Festival de cinéma itinérant en langue portugaise, a le mérite de faire découvrir des "raretés": le cinéma des pays africains de langue portugaise, du Brésil, et bien sûr du Portugal. Pour la 5e année consécutive, le rendez-vous se déroule dans la capitale portugaise, dans le contexte d’une grave crise économique où la culture voit ses budgets réduits comme peau de chagrin.

La création cinématographique contemporaine lusophone est en partie rendue possible grâce aux coproductions. Ce n’est pas un hasard si l’organisation du festival a décidé d’inviter la France comme premier pays non lusophone. L'Hexagone tient en effet un rôle important dans la production et la coproduction cinématographique africaine.

FESTin propose des longs et courts métrages, des documentaires, des films pour enfant, des débats, des rencontres et des animations. Cette année, à l'occasion des 40 ans de la révolution des œillets, il sera aussi beaucoup question de coups d’états et de dictatures.
FESTin, du 2 au 9 avril 2014, au cinéma São Jorge, à Lisbonne.
 

Athènes: hommage à Brahms, acrobates et photo

> Hommage à Brahms, par l’orchestre national d’Athènes, sous la direction de Nikolai Alexexiev, avec notamment le double concerto pour violon, violoncelle et orchestre et la fameuse première symphonie de Brahms.
Hommage à Brahms, 5 avril à 18h au théâtre municipal du Pirée, à Athènes.

> La troupe de danse et d’acrobates Et pourtant elle tourne, donne 4 représentations de l’œuvre de Betelgez Nous mourrons de nombreuses fois et nous sommes immortels.
Nous mourrons de nombreuses fois et nous sommes immortels, jusqu’au 9 avril, à la Fondation Michel Cacoyannis, à Athènes.
 

>  L'exposition Un jeu de pouvoir présente des photographies de Christos Toli. La mine de lignite, avec ses installations, ses infrastructures métalliques, ses alentours sont données à voir dans des images poétiques en noir et blanc des mines industrielles du centre de lignite, à Ptolemaïda. 
Exposition un jeu de pouvoir, à la Art Factory Technostation, Tavros, au Pirée. Jusqu’au 12 avril, entrée libre.

>  Depression Era est une exposition de photos, sous l’égide de la grande manifestation bruxelloise Aucune patrie pour les jeunes. C'est une expérience collective artistique, assortie d'une réflexion et d'un dialogue sur la crise menée par une équipe de photographes, journalistes, écrivains, cinéastes grecs. Comment décryptent-ils la crise de ces dernières années, quelles en sont les racines, comment voient-ils le présent et l’avenir de la société grecque?

Construit comme un documentaire, c’est "une archive vivante de notre temps et de notre lieu. Notre ambition est qu’il s’enrichisse au fil du temps, pour devenir de plus en plus public" explique Pasqua Vorgia, à l'initiative du rendez-vous avec le photographe Pavlos Fysakis et l’architecte Petros Babasikas. A découvrir: les jeux olympiques d’Athènes 2004, des portraits d’hommes politiques, des instantanés de manifestations ou encore des photos de familles vivant la crise dans leur chair.
Exposition Depression Era, jusqu’au 3 août au Palais de Beaux-Arts (BOZAR) à Bruxelles, puis en tournée au Musée Benaki à Athènes.

 

 

 




Pays