Connexion

Syndicate content

A voir en Europe: oeufs berlinois, oratorio de Pâques et Pasolini

mardi, 15 avril, 2014 - 11:06

Que faire cette semaine à Athènes, Berlin, Barcelone ou bien Rome ? Expos, concerts, cinés, spectacles et inclassables: les coups de cœur de nos correspondants en Europe.

Pâques est à l'honneur, cette semaine en Europe. Mais la chasse aux œufs ne fera pas autorité dans tous les pays du continent. Certains se délecteront d'oratios au Palais de la musique d'Athènes. D'autres profiteront du beau temps, du côté du Jardin de Palau Robert à Barcelone devant les 75 meilleurs clichés de l'agence de presse espagnole EFE. Nos idées sorties pour la semaine, aux quatre coins de l'Europe.
 

Oeufs Berlinois et opéra wagnérien à Berlin

 
> On ne plaisante pas avec Pâques en Allemagne ! Alors que nos voisins d’outre-Rhin s’apprêtent à entamer quatre jours de vacances, du vendredi 18 au lundi 21, les animations se multiplient dans le pays avec de nombreux marchés dédiés aux festivités. A Berlin, rendez-vous sur l’Alexanderplatz pour visiter la maison de l’oeuf de Pâques et ses 5800 modèles. L'occasion d'acheter des oeufs décorés ou en chocolat tout en dégustant un vin chaud devant le traditionnel arbre de Pâques.
 
> Mais cette période est également propice à ravir nos oreilles et pas uniquement nos estomacs. Berlin organise, comme chaque année depuis 1996, le Festtage. Cet événement, créé par le pianiste et chef d’orchestre argentin Daniel Barenboim met tous les ans l'opéra à l'honneur. Hommage cette année aux compositeurs allemand Richard Wagner et à l'italien Giuseppe Verdi avec une nouvelle mise en scène du Tannhäuser.

On découvrira également lors de ce festival une réédition de l’opéra Simon Boccanegra avec le chanteur espagnol Placido Domingo. Ce dernier retrouvera Daniel Barenboim le 18 avril pour un requiem dédié aux morts de la première guerre mondiale, dans le cadre de la Philharmonie de Berlin. Festival Festtage, du 11 au 20 avril 2014 à Berlin


Des œufs cachés sur le Champs de Mars à Paris

> Les plus jeunes auront de quoi faire ce dimanche. 10 000 oeufs de Pâques seront cachés aux Champs de Mars à Paris. La chasse est organisée par le Secours populaire. De quoi allier solidarité et plaisir. Une participation de cinq euros par enfant sera demandé pour aider l'association dans ses actions. 
Dimanche 20 avril, Champs de Mars à Paris

> Les Marseillais, eux, fêteront Pâques en dansant. La quatrième édition du festival international de la salsa démarre vendredi dans la cité phocéenne. Chaque jour, les habitants de la ville seront invités à découvrir la culture latine au détour d'un village aménagé pour l'occasion. Les néophytes pourront s'initier à la danse en prenant des cours sur place. L'occasion leur sera donnée de montrer ce qu'ils ont appris au cours de soirées organisées pour l'occasion jusqu'au petit matin. 
Festival international de salsa, du 18 au 20 avril 2014 à Marseille

Oratorio Grec et concert de Pâques

> En attendant la fête de la résurrection, la Grèce propose aux amateurs de musiques une série de concerts où profanes et religieux s'unissent. Le spectacle "Epitaphios" de Mikis Theodorakis reprend le célèbre adagio du compositeur, sur l’épopée narrative du grand poète Yannis Ritsos dite Tasos Apostolou. Nektaria Karantzi accompagnera le musicien avec ses chansons issues de la  tradition byzantine. Un  choeur d'homme, dirigé par Yiannis Sabrovalakis se joindra au concert.
Palais de la musique, mardi  15 avril 2014 à 20h30, Athènes


 

> Dimitris Papadimitriou mettra en scène l'"Oratorio de Pâques". Une oeuvre orchestrale à grande échelle avec choeur, orgue, solistes sopranos. Ce chant du poète Nikos Gatsos cristallise la double nature divine et humaine de la Passion.
Centre culturel Onassis, mercredi 16 avril 2014, Athènes

> Le théâtre de la fondation Michael Cacoyannis accueillera le concert symphonique dédié à Pâques "la lumière éternelle". Le chœur de la ville d’Athènes, sous la direction d’orchestre d’Eleftherios Kalkanis et la participation du chœur de Stavros Beris, interprétera des morceaux de musiques religieuses  (Wolfgang Amadeus Mozart, Gabriel Fauré, Howard Goodall, John Rutter).
Théâtre de la Fondation Michael Cacoyannis, mercredi 16 avril, Athènes

> L'Orchestre national de Thessalonique présentera des œuvres tel l’Ave Verum Corpus de William Byrd suivi de "Flux and tears", la version instrumentale de la chanson de Dowland. Après le morceau "Slow motion" du compositeur grec Thanos Mikroutsikou, le concert culminera avec le célèbre Requiem de Mozart. Sous la direction du chef d'orchestre Miltos Logiadis, des solistes de renommés rendent avec talent le sentiment de lamentation d’où surgit la lumière, qu’inspire la période de Pâques
Orchestre National de Thessalonique, mercredi 16 avril 2014, Athènes
 

Pasolini et les Etrusques se partagent Rome

Après Barcelone, Paris et Berlin, Pasolini est de retour sur ses terres. Mercredi démarrera une exposition consacrée à l'auteur. Un hommage à travers un parcours articulé en six sections. Le voyage pasolinien commence avec l’arrivée de l’artiste à Rome en 1950 et se termine sur son assassinat sur une plage de la côte  romaine en 1975. On y trouve des dessins, tableaux, écrits et montages des films du maître. Une façon de décrire la vie et les idées d’une personnalité culturelle italienne sans égale.
Palais des Expositions, du 15 avril au 20 juillet 2014, Rome

Organisé en collaboration avec le musée du Louvre de Lens, l'exposition « Etrusques et la mer Méditerranée » raconte l'histoire de cette civilisation à travers l’évocation d'une des plus grande métropoles de l'époque, Ceveteri. L'unique cité sur lesquels on possède assez d'éléments pour retracer l'origine et l'évolution de cette civilisation perdue.
Palais des Expositions, du 15 avril au 20 juillet 2014, Rome
 

l’Histoire en photos à Barcelone

> L’agence de presse espagnole EFE fête ses 75 ans et les 25 ans de son service en Catalogne. Pour l’occasion, 75 de ses meilleurs clichés (50 espagnols et 25 catalans) sont exposés dans les jardins du Palau Robert de Barcelone. Une promenade qui retrace l’évolution d’un pays : de l’Espagne de Franco à celle d’Iniesta, pendant la Coupe du Monde de 2010. Prises entre 1939 et 2014, ces images se veulent le reflet d’une histoire, d’un peuple et de ses cultures.
Jardins du Palau Robert, jusqu’au 18 mai 2014, Barcelone

> On change d'univers, toujours en 75 photos, au Palau de la Virreina de Barcelone. Los inconformistas, un projet du photographe britannique Martin Parr dépeint la vie quotidienne d’une Angleterre désormais disparue : celle des éleveurs de pigeons, des travailleurs des industries textiles ou des mines de charbon. Les clichés en noir et blanc datent de la fin des années soixante-dix et nous plonge dans l’histoire grise des corons anglo-saxons.
Palau de la Virreina, jusqu’au 27 juillet, Barcelone.




Pays