Connexion

Syndicate content

Les iPads menacent la santé mentale des enfants

mercredi, 16 avril, 2014 - 15:15

Dès la maternelle les jeunes Anglais, accros aux tablettes et smartphones, sont incapables de se reconnecter au monde réel. Manque d'attention, troubles obsessionnels: les professeurs au Royaume-Uni tirent la sonnette d'alarme. 

Outre-Manche, les professeurs sont inquiets. A l'école maternelle, de nombreux enfants entre trois et quatre ans, sont incapables de construire avec des cubes de jeux, des châteaux ou des tours. La faute aux tablettes tactiles et autres smartphones, nous révèle The Télégraph. Le principal syndicat des professeurs au Royaume-Uni, Teachers and Lecturers (ATL), tire la sonnette d'alarme.

Les enseignants expliquent, pour leur part, les problèmes qu'ils rencontrent désormais au quotidien avec les écoliers. Arrivés en primaire, des élèves seraient incapables d'utiliser un stylo et une feuille de papier pour répondre aux questions d'un examen. Le passage du virtuel au réel ne s'opère plus. Le syndicat recommande aux parents une extrême vigilance quant à l'utilisation par les plus jeunes d'iPads, iPhones et autres outils high-tech. Leurs conseils: couper le wifi le soir ou interdire l'utilisation de ces appareils connectés.

Il faut dire que les tablettes tactiles se sont faites une place dans les foyers britanniques. Selon L'Ofcom (autorité de régulation et de la libre concurrence pour les industries de la communication) la proportion de ménages ayant adoptés ces nouveaux joujoux est passée de 20 à 51% l'an dernier. Des objets dont les effets néfastes sur les enfants sont connus au Royaume-Uni. Les experts s'accordent à dire qu'une surexposition aux tablettes et autres smartphones freinerait le développement social et physique de l'enfant. De nombreux médecins disent être confrontés à de plus en plus de cas de troubles obsessionnels et de l'attention chez les tout petits exposés très tôt à ce type d’appareils.

Incapables de s'exprimer à l'écrit

Lors de sa conférence annuelle sur l'éducation à Manchester, l'ATL a voulu donner de l'importance à ce sujet. Colin Kinney, professeur en Irlande du Nord fait part de nombreuses discussions avec des collègues. Il évoque des d'enfants, en classe de maternelle, ayant tellement joués la nuit qu'ils ne peuvent plus focaliser leurs attentions sur ce qui les entoure.

Ils n'arrivent pas à se socialiser avec les autres, mais leurs parents sont extrêmement fiers qu'ils sachent utiliser un iPad et n'hésitent pas à le crier sur tous les toits",

rappelle-t-il.

D'autres, comme Mark Montgomery, également professeur, font le lien entre surexposition aux tablettes, prise de poids chez les enfants, comportements agressifs et fatigue à répétition.

Et si le niveau en informatique s'est nettement amélioré chez les plus jeunes, les capacités à s'exprimer à l'écrit sont en baisse constante. Certains enfants sont incapables d'appliquer ce qu'ils auraient pu apprendre dans leur manuel, tant ils ont l'habitude de trouver la solution sur Internet.

Il est de notre devoir de faire en sorte que la technologie soit utilisée à bon escient et de façon productive",

prévient Mark Montgomery.

L'ATL planche actuellement sur une série de directives à adresser aux enseignants confrontés à ces nouveaux addicts du numérique. L'Ofcom, elle, vient de publier un guide à l'attention des parents sur les précautions à prendre lorsqu'on laisse son enfant utiliser son smartphone ou sa tablette tactile.




Pays