Connexion

Syndicate content

Rats de laboratoire et rencontre à poil, rien n’arrête la télé-réalité

lundi, 28 avril, 2014 - 15:04

Les Danois proposent depuis peu un programme novateur et "pédagogique" pour leurs petites têtes blondes. Une télé-réalité où les participants jouent les cobayes et testent sur eux tout un tas de produits. Une dérive de plus qui pose la question des limites de ce type d'émission. 

Vous pensiez être au bout de vos surprises avec la télé-réalité. Et pourtant, le meilleur (ou le pire) reste à venir. Parmi les nouveaux programmes qui peut-être, verront le jour sur nos écrans, voici le très controversé Menneskeforsøg, "Testé sur des humains" (voir bande annonce ci-dessous). Cette émission danoise entre dans la catégorie des "sciencetainement", autrement dit, un programme ludique permettant de rendre la science accessible aux plus jeunes.

Ainsi, sous couvert d'expliquer comment fonctionne et réagit le corps humain, les "cobayes" invités sur le plateau de l'émission participent à des expériences sur la peau, le cerveau et d'autres organes.

Le show démarre sur une question à laquelle l'émission tente de répondre. Question dont l'intérêt scientifique est loin d'être évident:

  • "L'hypnose peut-elle nous aider à surmonter une phobie ou nous donner envie de tuer un ami ?"
  • "Existe t-il une substance capable de nous guérir de la gueule de bois ?"
  • "Manger beaucoup de bonbons à la menthe permet-il de parfumer nos excréments ?"

Les candidats n'hésitent pas à s'injecter et ingurgiter toutes sortes de produits pour répondre à la question. 

Utiliser des êtres humains permettrait de démontrer que la science est une discipline agréable et qu'on peut s'amuser en jouant le rat de laboratoire, affirme la production. Le programme comprend dix épisodes de 60 minutes chacun. Il est diffusé en prime time sur DR3 depuis le mois de janvier 2014 et fait régulièrement de bonne audience surtout chez les jeunes.

L'émission reprend les codes de la télé-réalité avec des témoignages en aparté des candidats commentant leurs moindres faits et gestes. Mieux vaut parfois avoir le cœur bien accroché. Certaines séquences ne sont pas sans nous rappeler les grandes heures de la trash TV style Jackass (l'épisode de l'omelette pour les connaisseurs) comme on peut le voir dans l'extrait ci-dessous :

Course à l'audience

L'émission pose à nouveau la question des limites de ce genre de programme. Jusqu'où doit-on aller pour susciter une lueur d’intérêt chez le spectateur ? Ne prend on pas le risque de voir des petits malins tenter de reproduire les expériences vues à la télé ? La course à l'audience, offre un véritable boulevard aux producteurs les moins scrupuleux comme on l'observe au Pays-Bas où la trash TV règne sur les écrans. Dernier petit "bijoux" en date : Adam Zkt. Eva. (Adam rencontre Eve).

Le programme se présente comme un "dating show" classique, mais possède une originalité de taille. Les candidats sont tous… nus. Et parce qu'au Pays-Bas on ne s’embarrasse pas avec la censure, le spectateur ne loupe rien de l’anatomie des participants comme on peut le voir ci-dessous dans cette scène de rencontre entre Kevin et Jaimy.

Depuis qu'elle est diffusée en prime time l'émission a permis à la chaîne RTL5 de tripler son audience. Les jeunes sont séduits par des scènes où cocasserie et sensualité se mêlent comme lors de ce petit match de taekwondo.

Expérience sociologique, vulgarité, ou juste un bon moyen de se faire pas mal d'argent sur le dos de candidats décérébrés ? La télé-réalité qu'on croyait devenue "has been" semble avoir encore de beaux jours devant elle. Pour preuve, une version light d'Adam Zkt. Eva existe pour les pays plus "pudibonds" mais tout aussi voyeur qu'aux Pays-Bas. Au programme : pénis floutés et cadrage au niveau de la poitrine afin d'éviter de "choquer" le public. 


Pays