Connexion

Syndicate content

La Silicon Valley s’exporte de nouveau en Irlande

lundi, 7 juillet, 2014 - 15:58

Depuis les années 1970, de nombreuses multinationales viennent s’implanter en Irlande pour sa fiscalité avantageuse. Après Microsoft, Google, Apple, les nouveau venus sont AirBnB, Dropbox, ou Yelp.

Après la vague d’investissements des géants de l’informatique, l’Irlande attire désormais les start-up de la Silicon Valley désireuses de s’implanter en Europe. AirBnB, Dropbox, Zendesk… ces compagnies recherchent avant tout un environnement favorable au développement de leurs activités, l’Irlande ayant été désignée par le magazine Forbes “le meilleur pays pour faire des affaires” en 2013.

Il s’agit avant tout d'entreprises qui mettent à profit le développement des technologies de l’information et de la communication dans le pays. L’Irlande leur sert de base-arrière en vue d’un développement européen puis international. Ainsi, New Relic, start-up spécialisée dans le Cloud computing, a annoncé en 2013 l’ouverture d’un bureau à Dublin, promettant de créer 50 emplois. De même, le guide en ligne Yelp va également s'installer dans la capitale irlandaise cette année avec en perspective la création de 100 emplois.

Une fiscalité avantageuse…

Avec sa fiscalité avantageuse pour les entreprises, l’Irlande a des atouts qui lui permettent d’attirer les plus grands noms des nouvelles technologies, mais aussi les plus petites pousses. Le taux d’impôt sur les sociétés s’élève à 12,5 % en Irlande. Une imposition relativement faible au regard des autres pays européens. En comparaison, la France taxe les bénéfices des sociétés résidant sur son territoire à 33,33 %, l’Allemagne à 30,20 % et le Royaume-Uni à 28 %.

Bénéficiant de cette fiscalité avantageuse, de nombreuses grandes compagnies spécialisées dans les nouvelles technologies se sont implantées en Irlande. Tout d’abord, Microsoft, Apple ou Intel, suivies par une deuxième vague avec Facebook, Google, ou Linkedin. Aujourd'hui c'est la troisième vague. Elle est aussi puissante que les précédentes, et il n'y a pas que Dropbox et AirBnB, mais aussi de plus petites start-up. Pour elles, la motivation n'est pas que fiscale, des pays comme la France ne taxant que faiblement les start-up au démarrage.

… Mais pas que

L’Irlande jouit d'autres atouts. Trois raisons majeures en font un pays attractif pour ces compagnies : l’anglais est une langue officielle, et, outre le climat des affaires favorable, elle fait partie de la zone euro.

La population est jeune multiculturelle et la ville est devenue un pôle des nouvelles technologies en Europe. Les nouvelles venues profitent des infrastructures créées par les géants. Microsoft a ainsi dépensé 380 millions d’euros pour construire un data center au sud-ouest de Dublin. Les “silicon docks”, les anciens docks de Dublin, accueillent ces start-up. Preuve la plus tangible que le tigre celtique rugit de nouveau.
 




Pays