Connexion

Syndicate content

Les étudiants européens partent de plus en plus à l’étranger

vendredi, 11 juillet, 2014 - 10:32

Un nombre record d'étudiants sont partis poursuivre leurs études avec l'aide d'Erasmus pour l’année 2012-2013. Ce programme européen d’échange, hier menacé pour des raisons budgétaires, est un vrai succés.  

Erasmus vient de connaître une nouvelle année record. En 2013, près de 270 000 étudiants qui ont bénéficié des bourses distribuées par la Commission européenne pour aller étudier ou se former à l’étranger. L’Espagne, l’Allemagne et la France sont les trois destinations les plus prisées des étudiants. Tandis que, proportionnellement au nombre étudiants dans chaque pays, le Luxembourg, le Liechtenstein, la Finlande la Lettonie et l’Espagne sont les pays qui ont envoyé le plus d’étudiants à l’étranger.

En augmentation de 6 % par rapport à l’année 2011-2012, le nombre d’étudiants bénéficiant de ce dispositif ne cesse de croître depuis le lancement du programme en 1987. Un phénomène européen puisque ce nombre progresse dans quasiment tous les pays. Malte (+40 %), Chypre (+36 %), la Croatie (+27 %) et la Turquie  (+22 %) enregistrent les progressions les plus importantes.

Des perspectives de carrière

En moyenne les étudiants bénéficiaient d’une bourse de 272 € pour un séjour de 6 mois environ. Le commerce et le droit sont les matières les plus demandées (41 %) suivis par les sciences humaines et les arts (22 %) puis par l’ingénierie, le secteur manufacturier et la construction (16 %). Les universités espagnoles sont les plus demandées. Parmi les 20 premières universités accueillant le plus d'étudiants Erasmus, 9 sont espagnoles. De même, ce sont elles qui envoient le plus leurs étudiants à l'étranger. Sur les 20 premières universités qui envoient le plus d'étudiants Erasmus, 11 sont situées en Espagne.

Par ailleurs, ce programme est jugé positif pour ces étudiants.

En plus de contribuer au sentiment d’appartenance à la famille européenne, les compétences que promeut Erasmus aident également les étudiants à améliorer leur aptitude à l’emploi et leurs perspectives de carrière”

estime Androulla Vassiliou, commissaire européenne chargée de l’éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse.

Outre les bourses d’études, le programme Erasmus propose aussi aux étudiants des bourses pour effectuer des stages dans une entreprise ou une autre organisation européenne. Ils ont été près de 56 000 à en profiter pour une durée moyenne de 4,7 mois et une bourse mensuelle moyenne de 376 €.

Le petit plus Erasmus

Pour aller encore plus loin dans les échanges, la Commission européenne lance le programme Erasmus +. Selon Androulla Vassiliou, il “permettra à encore plus de jeunes d’étudier, de se former, de travailler ou de faire du bénévolat à l’étranger dans les sept années à venir.”

Lancé en janvier 2014, il est doté d’un budget de 15 milliards d’euros pour la période 2014-2020. L’idée est de regrouper toutes les aides à la mobilité. En plus des étudiants, Erasmus s’adresse désormais aux apprentis (ancien Leonardo da Vinci), aux lycéens (ancien Comenius) et aux adultes (Grundtvig).

L’objectif affiché de ce programme est de promouvoir la mobilité en Europe. Il offre à plus de 4 millions d’Européens la possibilité de se former ou de travailler à l’étranger tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des frontières de l’Europe.




Pays