Connexion

Syndicate content

Salaire minimum : le grand écart européen

mardi, 15 juillet, 2014 - 13:01

Alors que l’Allemagne vient d’instaurer un salaire minimum, cette question arrive dans le débat européen. Un casse tête à venir tellement les situations diffèrent en Europe.

Un salaire minimum en Europe. C’est une des idées avancée par Jean-Claude Juncker devant le Parlement européen réuni en session plénière le mardi 15 juillet.

J’estime qu’il faut mettre en place des salaires minimaux et revenus minimums en Europe”

a-t-il déclaré. Une annonce qui rappelle sa prise de position lors du débat des européennes du 15 mai dernier.

Cette mesure est réclamée depuis déjà quelques années notamment par la Commission européenne. Dans un document de 2012, l’exécutif européen expliquait déjà que l’instauration de “salaires minimaux adaptés peut aider à prévenir une augmentation du nombre de travailleurs pauvres et est importante pour garantir la qualité d’emplois décents.”

Bien que largement acceptée au niveau européen, cette mesure reste encore discutée sur la forme qu’elle doit prendre. Les socialistes et les conservateurs européens prônent un salaire minimum proportionnel au niveau de vie mais pas unique, tandis que les Verts et le Parti de Gauche européen proposent une harmonisation par le haut de ce revenu minimum. En clair ce salaire serait identique de Bucarest à Paris. De leurs côtés, certains centristes, dont Guy Verhofstadt leader des libéraux au Parlement européen, et l’extrême droite, dont Marine Le Pen, s’opposent à l’instauration d’un SMIC européen.

L’union dans la diversité

Quoi qu'il en soit, les situations économiques restant très inégales d’un bout à l’autre de l’Europe, une telle décision reste difficile à prendre. Aujourd’hui, 22 pays ont déjà mis en place un salaire minimum. L’Allemagne est le dernier Etat a en instaurer un, à 8,50 € de l’heure.

Ailleurs en Europe, le montant de ce salaire mensuel minimal varie énormément. En 2013, il oscillait entre 157,50 € brut en Roumanie et 1874,19 € au Luxembourg, soit 12 fois plus.

Avec un SMIC à 1430,22 € (1128,70 € net), la France se positionne dans la partie haute, devancée par la Belgique (1501,82 €), les Pays-Bas (1469,40 €) et l’Irlande (1461,85 €).

A l’inverse, outre la Roumanie, il est nettement moins élevé en Lituanie (289,62 €), en Lettonie (286,66 €) et en Bulgarie (158,50 €).

Dans les pays membres de l’Union européenne, seuls six Etats n’ont pas défini de salaire minimum : la Finlande, la Suède, le Danemark, l’Autriche, l’Italie et Chypre. Ce dernier en possède bien un mais il se limite à des groupes spécifiques définis par secteurs ou par professions.

Pour les autres, plusieurs solutions existent. Soit les partenaires sociaux concluent un accord au niveau de l’entreprise, soit les rémunérations sont définies dans chaque contrat de travail. De fait, des salaires minimums sont quand même établis. Malgré tout, Jean-Claude Juncker devra réduire ces écarts avant de vouloir définir des revenus minimaux en Europe.




Pays