Connexion

Syndicate content

Jacques Ehrmann : d’une innovation l’autre

jeudi, 17 décembre, 2015 - 08:43

Jacques Ehrmann, patron de Carmila, est un homme aux talents multiples. Celui qui a débuté dans l’hôtellerie dans les années 80 est aujourd’hui devenu un acteur incontournable de l’innovation au sein des grands groupes de l’Hexagone.

Qui est Jacques Ehrmann, patron de Carmila, la filiale de Carrefour qui propose aux enseignes du groupe de renforcer leur attractivité ? A 55 ans, l’innovateur invétéré semble avoir déjà vécu plusieurs vies. Au cours de ses expériences, ce pionnier en matière de marketing a su développer une vision originale, qui sous-tend aujourd’hui chacune de ses décisions en matière de revalorisation du patrimoine immobilier du groupe.

Ses choix commerciaux comme ses choix de carrière viennent du cœur. « Le marketing du futur, c’est ce marketing affectif qui pousse à préférer un centre à un autre. Nous devons donner une vie, une aspérité, une ambiance particulière à nos centres en adoptant un look plus sympathique, plus joyeux et plus moderne » , expliquait-il à l’Echo des franchises. Sa carrière en a fait l’une des incarnations les plus emblématiques de l’« intrapreneuriat » à la française, c’est-à-dire de cette façon de promouvoir l’innovation au sein des entreprises.

Sorti d’HEC en 1982, Jacques Ehrmann a connu une carrière qui l’a mené d’un domaine à l’autre, le poussant à insuffler sans cesse un dynamisme et un esprit de réforme dans les entreprises avec lesquelles il a collaboré.

En 1989, il devient secrétaire général de la Société des Hôtels Méridien où il a fait ses premières armes, avant de rejoindre Disneyland Paris en 1995. Il occupe alors la fonction de directeur général. Insatiable, il se tourne vers le groupe Club Méditerranée deux ans plus tard. Il en sera d’abord directeur du développement du patrimoine et de la construction, avant d’être nommé directeur général « nouvelles activités » de 2000 à 2002. Il y mettra en œuvre sa stratégie de diversification en supervisant le développement du Club Med World et des salles des sports du groupe.

En 2003, Jacques Ehrmann fait son entrée dans le monde de la grande distribution : il intègre Casino au poste de directeur général des activités immobilières et développement du groupe. Il y assure le lancement de la start-up Green Yellow, dont il prend la tête en 2009. Elle est devenue depuis le deuxième acteur français du solaire photovoltaïque. Il fait une entrée retentissante dans la gestion d’actifs immobiliers, avec l’entrée en bourse de Mercialys en 2005 – la société qui gère les 147 sites commerciaux du groupe Casino. Un évènement de portée historique, puisqu’il s’agit de la première vraie introduction foncière en Bourse à Paris depuis 1987.

En 2013, Jacques Ehrmann est promu directeur exécutif du groupe Carrefour en charge du patrimoine, du développement et des nouvelles activités. A ce poste, il crée la filiale immobilière Carmila, dont il est président-directeur général depuis 2014. Ehrmann est alors chargé de l’« amélioration de la qualité du parcours client » et de la dynamisation commerciale des 171 sites du groupe en Europe – dont 101 en France. Un portefeuille d’une valeur de 2,7 milliards d’euros. En deux ans, la valeur de ce parc explose pour atteindre 4,5 milliards.

Jacques Ehrmann n’a eu de cesse, au cours de sa carrière, de soutenir la créativité et la diversification, en faisant évoluer l’ADN même de la culture d’entreprise en France. Ses accomplissements lui ont valu d’être nommé Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’Honneur en 2010. Il s’est également vu décerner, en 2015, le trophée de la Personnalité de l’année par le Conseil National des Centres Commerciaux.


Réactions
Pays