Connexion

Syndicate content

Les Français travaillent moins que leurs voisins

vendredi, 17 juin, 2016 - 10:31

Les salariés français à temps complet sont ceux qui, en Europe, travaillent le moins d'heures par an. Mais les non salariés et ceux qui travaillent à temps partiel inversent la tendance.

Selon les derniers chiffres compilés par Eurostat et révélés par l'organisme Coe-Rexecode, proche du patronat, le classement des Européens les « moins travailleurs » a légèrement évolué. Alors que les travailleurs finlandais étaient ceux qui réalisaient le moins d'heures de travail dans l'année jusqu'en 2013, depuis 2014, les Français leur ont ravi la première place. En effet, les salariés à temps complet de l'Hexagone ont travaillé 1646 heures en 2015, ce qui représente 14 heures de moins qu'en 2013.

L'écart se creuse entre les travailleurs français et leurs voisins européens. Ainsi, les Allemands ont travaillé près de 200 heures de plus qu'eux en 2015, les Anglais 228 heures et les Italiens 130 heures. C'est au sein du secteur des services non marchands – c'est-à-dire les administrations publiques, la santé, l'éducation – que l'écart est le plus manifeste. Les employés de ce secteur n'ont ainsi travaillé, en France, « que » 1569 heures par an, ce qui représente moins de temps que la durée légale du travail. Celle-ci est, en effet, fixée à 1607 heures par an. En revanche, les salariés français de l'industrie, de la construction ou des services marchands travaillent davantage, respectivement 1649, 1665 et 1718 heures par an.

En temps partiel, la tendance s'inverse

Ce classement ne tient compte que des travailleurs en temps complet. Les salariés français à temps partiel ont travaillé 981 heures par an en 2015, ce qui est plus que la moyenne européenne et que celle de leurs homologues allemands (889 heures) ou anglais (873 heures).

Dernier enseignement de cette enquête, les chiffres d'Eurostat révèlent que les travailleurs non salariés à temps complet travaillent en moyenne, en France, 2335 heures par an. Cela représente un volume horaire supérieur de 42% à celui des salariés à temps complet. Si cette tendance se vérifie partout en Europe, l'écart entre salariés et non salariés est bien moindre chez nos voisins : il n'est que de 26% en Allemagne et de 8% au Royaume-Uni.




Pays