Connexion

Syndicate content

En Europe, l’hostilité à l’égard des migrants grandit

mercredi, 13 juillet, 2016 - 12:36

Une étude met en lumière les inquiétudes des Européens vis-à-vis des migrants. Le rejet est particulièrement fort dans les pays de l'est et du sud de l'Europe, notamment sur la question des populations musulmanes.

Le think tank américain Pew Research Center a interrogé des Européens dans dix pays, inégalement touchés par la vague migratoire des derniers mois. Près de six Européens sur dix (59%) pensent que l'arrivée de réfugiés augmente le risque d'attentats dans leur pays. La moitié (50%) pense qu'ils représentent « un fardeau » pour l'économie. Les Européens des pays de l'est sont les plus sévères. Ils sont ainsi 76% en Hongrie et 71% en Pologne à penser que « les réfugiés vont augmenter la probabilité du terrorisme dans (leur) pays ».

En Allemagne, pays qui a accueilli plus d'un million de migrants en quelques mois, 61% des habitants pensent que l'immigration renforce la menace terroriste. Mais seul un Allemand sur trois (31%) pense que « les réfugiés représentent un fardeau car ils prennent les emplois et les avantages sociaux » des habitants. En revanche, plus de huit Hongrois sur dix (81%) sont d'accord avec cette affirmation.

L'islamophobie augmente dans les pays de l'Est et du Sud

L'inquiétude des Européens est également dirigée contre les musulmans. Bien que ces pays ne connaissent pas de présence musulmane forte, 72% des Hongrois, 69% des Italiens et 66% des Polonais ont ainsi une image négative des musulmans. A contrario, les pays où la présence de musulmans est forte sont plus tolérants. C'est le cas de l'Allemagne et de la France, où seuls trois habitants sur dix (29%) partagent cette hostilité.

Paradoxalement, l'étude révèle une montée des sentiments positifs vis-à-vis de l'intégration des populations musulmanes immigrées dans les pays où elles sont très présentes. Ainsi, en dix ans, les Allemands sont passés de 9% à 32% à penser que les immigrants musulmans souhaitent adopter les coutumes locales. Chez les Français, cette proportion est passé, entre 2005 et 2016, de 32% à 43%.




Mots clés
,
Pays
Processing...
Thank you! Your subscription has been confirmed. You'll hear from us soon.
Inscrivez-vous pour recevoir directement nos articles par mail.
ErrorHere