Connexion

Syndicate content

Roumanie : le mariage gay n’est pas pour demain

lundi, 25 juillet, 2016 - 12:08

Une modification de la constitution roumaine pourrait rendre impossible les futures avancées en faveur du mariage homosexuel. La société roumaine apparaît divisée sur ces questions.

Le mariage homosexuel est au cœur des débats en Roumanie. Le 20 juillet, les neuf juges de la Cour constitutionnelle roumaine ont approuvé, à l'unanimité, un amendement constitutionnel qui va modifier la définition du mariage dans ce pays. Celle-ci alors serait définie non plus comme l'union de deux « époux », « conjoints » ou « partenaires », mais comme l'union d'un homme et d'une femme. Si cette modification est finalement adoptée, elle interdira de fait la possibilité du mariage homosexuel et toute avancée sur ce sujet.

L'amendement doit désormais être approuvé par 75% des parlementaires des deux chambres roumaines. Dernière étape du processus de modification constitutionnelle, un referendum sera organisé, probablement en même temps que les élections législatives, en fin d'année. Cet amendement est soutenu par la Coalition pour la Famille, un groupe conservateur, proche de l'Eglise orthodoxe. Les défenseurs du projet de modification revendiquent le soutien de la société roumaine : plus de trois millions d'habitants auraient déjà signé la pétition en faveur de la modification de la constitution roumaine, dans un pays qui compte 20 millions d'habitants. Les partisans du mariage gay dénoncent, pour leur part, des pressions exercées sur les professeurs des écoles religieuses pour obtenir davantage de signatures ; signatures qui ont également été récoltées à la sortie des églises du pays.

Les associations LGBT inquiètes

Les associations LGBT redoutent que le débat sur l'amendement constitutionnel ne ravive l'homophobie dans la société roumaine. Pour Romanita Iordache, la vice-présidente de l'association de défense des LGBT Accept, organiser le referendum en même temps que la campagne législative « serait très dangereux parce que, pendant la campagne, au lieu de parler de la politique du pays, on ne parlera que du mariage gay et de l'homosexualité. Ce serait un gros risque pour un pays qui est déjà homophobe ».

La question du mariage gay était revenue dans le débat public à la faveur de la demande d'un couple roumano-américain, âgé de 44 ans. Conclue à Bruxelles en 2010, leur union n'est pas reconnue en Roumanie. La Cour constitutionnelle devait trancher leur cas le même jour. La Roumanie, membre de l'Union européenne depuis 2007, n'a dépénalisé l'homosexualité qu'au début des années 2000.




Mots clés
,
Pays