Connexion

Syndicate content

L’Europe part en guerre contre les allégations santé des boissons énergisantes

vendredi, 29 juillet, 2016 - 11:05

La consommation de boissons énergisantes reste forte chez les adolescents et jeunes adultes. Un phénomène qu'entend contrer une résolution adoptée par le Parlement européen, qui veut lutter contre les "allégations santé" attachées à ces boissons.

Si la consommation mondiale de boissons sucrées a tendance à diminuer, il n'en est rien des boissons énergisantes. Près de sept adolescents sur dix (68%) et deux enfants sur dix (18%) consomment régulièrement ce type de boissons, qui contiennent des sucres et des excitants. Les effets comportementaux peuvent être graves, pour le parlementaire européen belge Marc Tarabella. On doit éviter ces allégations fallacieuses, qui sont à la limite frauduleuses ».

Le Parlement européen vient donc de rendre publique une résolution, selon laquelle il souhaite interdire aux fabricants de boisson à base de caféine de vanter de potentiels effets positifs sur la santé du consommateur. En dehors des moments festifs, où elles sont consommées avec de l'alcool, ces boissons énergisantes sont, en effet, très appréciées des jeunes, notamment lors des périodes de révisions intenses et d'examens. « Les boissons sucrées et les boissons énergétiques contenant de la caféine ne devraient pas pouvoir se prévaloir de favoriser la vigilance ou la concentration », insiste le Parlement européen dans la résolution adoptée.

27 grammes de sucre dans une canette

Les députés européens rappellent qu'une canette de 250 ml de boisson énergétique contient parfois 80 mg de caféine, et surtout jusqu'à 27 morceaux de sucre – presque quatre fois davantage qu'un soda classique. Les conséquences d'une consommation à haute dose de ces boissons peuvent être graves : troubles du rythme cardiaque, troubles du sommeil, céphalées (très fortes migraines), troubles du comportement, etc.

Autant de problèmes qui ont poussé les députés européens à demander aux Etats membres de durcir les règles régissant la commercialisation de ces boissons riches en caféine. L'objectif est de protéger les plus jeunes des consommateurs, potentiellement attirés par les allégations santé présentes sur les canettes ou dans les spots de publicité. Des allégations qui « pourraient aboutir à une plus grande prise de sucre par les adolescents, qui sont déjà les principaux consommateurs de boissons énergétiques », met en garde le Parlement européen.


Pays