Connexion

Syndicate content

Les ados européens moins tentés par l’alcool et le tabac

jeudi, 22 septembre, 2016 - 08:45

Une large étude européenne démontre la baisse globale de la consommation d'alcool et de tabac chez les adolescents. Le cannabis ne connaît pas de baisse notable, particulièrement chez les jeunes Français.

L'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) vient de publier l'édition 2016 de son rapport sur la consommation d'alcool et d'autres drogues en milieu scolaire. Cette enquête a été réalisée auprès de plus de 96 000 lycées, âgées de 15 à 16 ans, au sein de 35 pays européens. Premier enseignement, « la consommation de tabac et d'alcool chez les adolescents est en recul, mais la consommation occasionnelle excessive d'alcool reste préoccupante », note l'OEDT.

Dans le détail, plus d'un jeune Européen sur deux (54%) déclare n'avoir jamais fumé. Et ils sont moins d'un sur quatre (21%) à affirmer fumer « actuellement ». La proportion des adolescents européens qui indiquent avoir consommé au moins une fois de l'alcool est passée de 89% en 1995 à 81% en 2015. Enfin, l'usage de cannabis est en hausse : les lycéens d'Europe, qui affirment avoir fumé au moins une fois dans leur vie, sont passés de 11% à 17% sur la même période. La proportion de ceux qui déclarent avoir fumé une fois au cours des 30 jours précédant l'enquête est, quant à elle, passée de 4% à 7%.

En France, le cannabis fait de la résistance

L'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) s'est chargé de décliner les résultats concernant les adolescents de l'Hexagone. Les résultats de l'étude « font globalement état d'un recul sensible des consommations de tabac et d'alcool chez les lycéens depuis 2011, avec une baisse de l'usage quotidien de tabac de plus de 24% et de la consommation d'alcool de plus de 30% », relève l'OFDT, qui explique ces bons résultats par l'influence des parents, eux-mêmes mieux sensibilisés aux méfaits d'une consommation excessive sur la santé.

En revanche, « l'usage régulier de cannabis (7,7%) n'a pas évolué entre 2011 et 2015 », et ce en dépit d'une baisse légère de l'expérimentation. Cette dernière est passée, chez les lycéens, de 49% en 2011 à 44% en 2015. Un garçon français sur dix déclare fumer régulièrement du cannabis, contre 5% des filles.




Mots clés
,
Pays