Connexion

Syndicate content

Election de Donald Trump : quelles conséquences pour l’Europe ?

jeudi, 10 novembre, 2016 - 17:23

Déjà fragilisée par le Brexit, l'Union européenne – et ses dirigeants – s'interrogent sur les suites de l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche.

 

Tout comme la victoire du « leave » britannique a surpris les dirigeants européens, celle de Donald Trump, dans la course à la Maison Blanche, a fait vaciller les certitudes de nombreux responsables européens. A commencer par ceux du Parlement européen, dont le président, Martin Schulz, a déclaré que Donald « Trump est un challenge pour l'Europe. Ses valeurs sont à l'opposé des nôtres ». Même son de cloche de la part du député français Jean Arthuis, qui a posté sur Twitter : « l'élection de Trump doit déclencher une onde de choc en Europe. Fin du TTIP (ou TAFTA, le traité de libre échange transatlantique), urgence d'une capacité UE de sécurité et de défense ».

Alors que les Etats-Unis sont le premier partenaire commercial de l'Union européenne (UE), les entreprises du Vieux continent pourraient avoir à subir les conséquences des mesures protectionnistes, préconisées par Donald Trump au cours de sa campagne.

L'Europe de la défense relancée ?

Mais c'est sur la question de la sécurité de l'Europe que les conséquences du vote américain seront certainement les plus importantes. Donald Trump a ainsi qualifié l'Otan d'organisation « obsolète ». Le président élu considère que les Etats-Unis n'ont plus à assurer la sécurité de l'Europe, d'autant plus que très peu d'Etats membres de l'UE respectent leur obligation de consacrer 2% de leur budget à la défense. Donald Trump avait ainsi affirmé que seuls les pays ayant « bien respecté leurs obligations » seraient en mesure de faire appel au soutien américain, comme le stipule le fameux article 5 du traité de l'Alliance atlantique.

Selon le porte-parole du gouvernement français, Stéphane Le Foll, « après le Brexit (…) une démarche avait été engagée par la France et l'Allemagne pour renforcer l'Europe de la défense ». François Hollande, quant à lui, avait déjà envisagé que l'Europe prenne en charge sa propre défense « si les Etats-Unis faisaient le choix de s'éloigner ».




Mots clés
,
Pays