Connexion

Syndicate content

Politique climatique : l’Europe « pas sur les rails »

lundi, 14 novembre, 2016 - 13:07

Un rapport estime que l'Union européenne (UE) n'est « à ce stade ''pas sur les rails'' pour réaliser ses objectifs globaux aux horizons 2030 et 2050 », notamment en matière d'émissions de gaz à effet de serre (GES).

Un rapport, présenté le 8 novembre par l'Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri), distribue bons et mauvais points à la politique climatique de l'UE. Ainsi, « l'UE a fait des progrès importants en ce qui concerne la décarbonation structurelle de son système énergétique », notamment dans le secteur de l'électricité – à titre d'exemple, les maisons des Européens consommaient 21% d'énergie en moins par mètre carré en 2013 qu'en 2000. Le rapport entre les émissions de CO2 et la production électrique européenne a ainsi baissé de plus de 20% entre 2000 et 2014. Un rythme de -1,7% par an en moyenne, qui reste pourtant insuffisant, selon l'Iddri, dont les experts préconisent une réduction de l'intensité carbone du secteur électrique de l'ordre de 3% par an entre 2010 et 2010, et même 5% durant la décennie suivante.

Et quand l'Europe a fait des progrès, ceux-ci sont plutôt imputables au ralentissement de l'activité économique (crise de 2008, reprise économique difficile, etc.) qu'à des politiques volontaristes. Ainsi, « une grande partie de la réduction des émissions totale résulte d'effets conjoncturels plus que d'une décarbonation structurelle », notent les experts de l'Iddri.

Le secteur des transports « à la traîne »

« Dans les transports (de voyageurs), l'UE est à la traîne » : entre 2000 et 2013, l'intensité énergétique du transport (c'est à dire le rapport entre l'énergie consommée et le nombre de passagers au kilomètre) n'a baissé que de 0,7% par an au lieu des 2% nécessaires pour atteindre les objectifs fixés par l'UE.

L'Iddri compare les résultats obtenus avec une série d'objectifs votés par les Etats membres de l'UE, à l'instar du paquet énergie-climat. Adoptée en 2014, cette série de textes prévoit une baisse des émissions de GES des Etats membres d'au moins 40% d'ici 2030, par rapport aux niveaux de 1990.




Mots clés
,
Pays