Connexion

Syndicate content

Bulgarie et Moldavie : des présidents pro-russes au pouvoir

mardi, 15 novembre, 2016 - 12:33

Les deux pays européens ont élu, dimanche, des présidents qui ne cachent pas leur sympathie envers Moscou. Un camouflet pour l'Europe ?

En Moldavie, le candidat pro-russe Igor Dodon a remporté l'élection présidentielle ce dimanche, face à une candidate pro-européenne. Hasard du calendrier, le Bulgare Roumen Radev, également en faveur d'un rapprochement avec la Russie, a remporté l'élection présidentielle, organisée le même jour dans son pays.

En Moldavie, Igor Dodon a promis de faire en sorte que son pays puisse « faire du commerce avec la Russie comme avec l'Union européenne (UE) », et ce alors qu'un accord d'association avec l'UE, signé en 2014, avait entrainé un embargo de la Russie sur les exportations de fruits et viandes moldaves. Plus qu'un véritable signal donné à Moscou, sa victoire est surtout la conséquence du rejet d'une classe politique pro-européenne entachée par de nombreux scandales de corruption.

Un revers pour l'Europe ?

Les deux vainqueurs ne cachent pas leur sympathie pour Moscou. Ils considèrent, par exemple, que l'annexion de la Crimée par la Russie n'est pas condamnable. En revanche, aucun d'entre eux n'a fait campagne sur un rejet pur et simple de l'Europe. Le futur président bulgare, Roumen Radev, a ainsi déclaré que « l'appartenance de la Bulgarie à l'UE et à l'Otan n'a pas d'alternative, (mais) cela ne signifie pas que nous devons nous déclarer ennemis de la Russie ».

Enfin, ces deux pays ne relèvent pas de la même importance stratégique, pour la Russie, que l'Ukraine ou la Géorgie, par exemple. Mais alors que l'Europe traverse une grave crise – économique ; institutionnelle, avec le Brexit ; « identitaire », avec la monté des populismes et la vague migratoire ; de leadership – la Russie de Vladimir Poutine fait, au contraire, figure de pôle de stabilité et de puissance.




Mots clés
,
Pays