Connexion

Syndicate content

Slovaquie : une loi empêchant l’islam de devenir religion d’Etat abandonnée

lundi, 2 janvier, 2017 - 15:42

Fin novembre 2016, le Parlement slovaque a adopté une législation durcissant les conditions pour devenir une « religion d'Etat ». Le président de la République de Slovaquie s'y est finalement opposé.

P { margin-bottom: 0.21cm; }

Portée par le Parti national slovaque (SNS), le projet de loi prévoyait de faire passer le seuil officiel de fidèles nécessaires pour devenir une religion d'Etat de 20 000 à 50 000. Seules les religions ainsi reconnues sont susceptibles de recevoir des fonds publics ou d'ouvrir des écoles privées, par exemple.

Les promoteurs de cette modification législative ne cachaient pas leur ambition : c'est bien l'islam qui était visé. Pourtant, la Slovaquie ne recense qu'à peine 2 000 personnes de confession musulmane, dans un pays de 5,4 millions d'habitants. Aucune mosquée n'est enregistrée dans le pays. Malgré tout, le Parlement slovaque a approuvé, à deux tiers des voix, la proposition du SNS.

Veto présidentiel contre une loi « discriminatoire »

Pour le leader du SNS, Andrej Danko, « l'islamisation, ça commence avec un kebab – c'est déjà en cours à Bratislava. Soyons réalistes sur ce qui adviendra dans cinq ou dix ans ». Logiquement satisfait du vote de la loi que sa formation avait présentée, le président du SNS a précisé sa pensée : « je ne souhaite pas qu'il y ait des dizaines de milliers de musulmans. Ils changent l'identité d'un pays ».

Le président de la République de la Slovaquie, Andrej Kiska, ne l'entendait manifestement pas de cette oreille. Il a, fin décembre, opposé son veto à la proposition de loi, qu'il a qualifiée de « discriminatoire ». Selon lui, cette dernière s'opposait à la protection des droits et libertés fondamentales telles que garanties dans la Constitution slovaque.


Pays