Connexion

Syndicate content

De moins en moins de migrants arrivent en Europe

samedi, 7 janvier, 2017 - 17:22

Selon les statistiques de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et de Frontex, 364 000 personnes sont arrivées en Europe par la Méditerranée en 2016. Une baisse de deux tiers par rapport à l'année précédente.

P { margin-bottom: 0.21cm; }

Selon l'OIM, le nombre de migrants ayant rejoint l'Europe par la mer a été divisé par trois entre 2015 et 2016. Les arrivées sont passées de plus d'un million en 2015 à 363 348 en 2016. Cette chute spectaculaire s'explique, en grande partie, par l'accord passé entre l'Union européenne (UE) et Ankara, selon lequel les réfugiés originaires de Syrie ou d'Irak arrivés en Grèce devaient être renvoyés vers la Turquie.

Conséquence, le nombre de migrants arrivés en Grèce a chuté de plus de 850 000 en 2015 à 173 000 en 2016. De la même manière, la « route des Balkans » a vu passer beaucoup moins de réfugiés l'année dernière : selon l'agence européenne Frontex, ils seraient passés de 764 000 à 123 000.

Plus de 5 000 morts en Méditerranée

Si la route des Balkans s'est tarie, celle de la Méditerranée, beaucoup plus dangereuse, a été davantage choisie par les migrants. Majoritairement originaires du Niger, de Guinée ou encore d’Érythrée, ils ont été plus de 180 436 à tenter la périlleuse traversée en 2016, contre 153 842 l'année d'avant. Une augmentation « record » de 20%, selon Frontex.

Selon l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), quelque 85 000 personnes ont demandé l'asile en France en 2016, soit 10% de plus qu'en 2015. Un chiffre qui ne tient pas compte des migrants qui ont été renvoyés dans le premier pays où ils ont été enregistrés, en vertu du règlement de Dublin.

Enfin, 5 000 personnes auraient officiellement péri noyées durant leur traversée de la mer Méditerranée, selon l'OIM, qui ajoute que le chiffre réel de disparitions en mer est très probablement bien plus élevé.


Pays