Connexion

Syndicate content

Roumanie : des centaines de milliers de manifestants contre la corruption

jeudi, 2 février, 2017 - 17:44

En réaction à l'adoption d'un décret assouplissant certaines accusations de corruption, les Roumains sont massivement descendus dans la rue. Il s'agit des plus importantes manifestations depuis 1989.

P { margin-bottom: 0.21cm; }

Une mesure qui ne passe pas. Mardi soir, le gouvernement roumain, mené par le Parti social-démocrate (PSD), a adopté dans l'urgence un décret dont l'application permettrait d'éviter des poursuites judiciaires à certains hommes politiques accusés de corruption. Le texte dépénalise ainsi plusieurs infractions. A titre d'exemple, l'abus de pouvoir ne sera désormais passible de prison qu'en cas de préjudice supérieur à 44 000 euros.

Alors que le PSD est revenu au pouvoir depuis seulement un mois et que nombre de ses membres sont au centre d'enquêtes de la part du parquet anti-corruption, la mesure, passée en catimini, ne passe pas auprès de la population. Au moins 200 000 Roumains ont manifesté dans les villes du pays, dont la moitié dans la seule capitale, Bucarest. De nombreux heurts entre manifestants et forces de l'ordre ont été constatés. Selon les médias locaux, il s'agit des plus importantes manifestations depuis la révolution roumaine de décembre 1989.

Condamnations de l'Europe

Les ambassades du Canada et des Etats-Unis, d'Allemagne, de France, des Pays-Bas et de Belgique ont réagi dans une déclaration commune, faisant part de leur « profonde préoccupation » devant un décret qui « sape », selon elles, les progrès récemment réalisés par le pays dans la lutte contre la corruption. Quant au président de centre-droit roumain, Klaus Iohannis, il a qualifié le texte de « jour de deuil pour l'Etat de droit ».

Jeudi soir, le premier ministre roumain, Sorin Grindeanu, a réaffirmé sa détermination à maintenir le décret.


Pays