Connexion

Syndicate content

Et Donald Trump inventa un attentat en Suède

lundi, 20 février, 2017 - 17:31

Affirmant, lors d'un discours prononcé samedi en Floride, que la Suède avait été victime d'une attaque terroriste perpétrée la veille – ce qui n'était pas le cas –, le président américain s'est attiré les foudres et les moqueries des Suédois.

P { margin-bottom: 0.21cm; }

Et une « fake news » de plus. Samedi soir, devant ses supporters rassemblés dans la ville de Melbourne, en Floride, Donald Trump a fait part d'une saillie dont lui seul semble avoir le secret : « Regardez ce qui se passe en Allemagne, regardez ce qui s’est passé hier soir en Suède. La Suède, qui l’aurait cru ? La Suède. Ils ont accueilli beaucoup de réfugiés, et maintenant ils ont des problèmes comme ils ne l’auraient jamais pensé », a lancé le 45e président des Etats-Unis à son auditoire. Avant de compléter : « Vous voyez ce qui se passe à Bruxelles, partout dans le monde. Regardez Nice, regardez Paris ».

Problème, vendredi soir, il ne s'est rien passé de particulier en Suède. « En Suède ? Une attaque terroriste ? », s'est ainsi exclamé, sur Twitter, l'ancien premier ministre suédois Carl Bildt. Avant de demander : « Qu'est-ce qu'il a fumé ? Beaucoup de questions se posent ».

Un fait datant de 2010

Répondant indirectement à Donald Trump, le tabloïd suédois AftonBladet a choisi l'autodérision en consacrant sa une à cette affaire, sous le titre : « Voilà ce qui est arrivé en Suède vendredi soir, Monsieur le Président ». Et de lister une série de faits divers, tels qu'une avalanche de neige, un décès à la suite d'un accident du travail ou encore une course poursuite impliquant un conducteur alcoolisé. Mais aucune attaque terroriste.

Cherchant à répondre au blocage de son décret anti-immigration par la justice de son pays, le président Trump a ensuite affirmé qu'il tenait son information d'un reportage diffusé vendredi sur la très conservatrice chaîne d'information en continu Fox News. Il s'agissait d'un documentaire dressant un portrait apocalyptique de la Suède, qui serait victime d'une hausse spectaculaire de la criminalité et des viols depuis que le pays a accepté 160 000 demandes d'asiles, en 2015. L'auteur du reportage, un certain Ami Horowitz, y mentionne bien une « attaque terroriste islamiste, (survenue) il n'y a pas si longtemps ». Il s'agissait, en réalité, de l'explosion d'un kamikaze qui fut la seule victime de l'attaque…le 11 décembre 2010.




Mots clés
Pays