Connexion

Syndicate content

République tchèque : des sangliers contaminés 30 ans après Tchernobyl

vendredi, 3 mars, 2017 - 15:32

Plus de 30 ans après la catastrophe de Tchernobyl, certains champignons contiennent encore un taux élevé de matière nucléaire. Les sangliers tchèques les mangeant, leur viande est également contaminée et impropre à la consommation.

Terreur sur le goulash, ce plat de viande en sauce traditionnellement apprécié en République tchèque, souvent préparé à base de viande de sanglier. Une viande qui serait devenue « radioactive » au cours de l’hiver 2016-2017.

Le problème ne provient pas des sangliers tchèques en eux-mêmes, mais de leur nourriture. Alors que les températures sont restées très basses durant l’hiver, ces animaux, privés de nourriture, ont été contraints de fouiller la terre à la recherche de certains champignons, les fausses truffes, communément répandus dans le massif de la Sumava, à l’ouest du pays.

Du césium 137 dans la viande

Problème, ces champignons sont connus pour pouvoir absorber de grandes quantités de césium 137, une matière radioactive que l’explosion du réacteur de Tchernobyl, en 1986, a libéré dans l’atmosphère. Un nuage radioactif qui a dérivé jusqu’aux campagnes tchèques et dont les champignons ont absorbé le césium 137. Jusqu’à transmettre leur radioactivité aux sangliers qui les mangent. La viande de plus de 600 sangliers a ainsi été analysée entre 2014 et 2016 : dans près de la moitié des cas (47%), le taux de césium dépassait la limite autorisée.

« C’est un problème plus ou moins saisonnier », expliquent les services vétérinaires tchèques. « On doit s’attendre à trouver de la viande contaminée pendant encore un bon nombre d’années », et ce alors que la demi-vie du césium 137 est d’une trentaine d’années.

Réactions
Pays
Processing...
Thank you! Your subscription has been confirmed. You'll hear from us soon.
Inscrivez-vous pour recevoir directement nos articles par mail.
ErrorHere