Connexion

Syndicate content

Un plan pour « décarboner l’Europe »

vendredi, 24 mars, 2017 - 16:17

Un think tank lance un « Manifeste pour décarboner l'Europe ». Le texte a recueilli près de 2 000 signatures, dont celles de nombreux chefs d'entreprise français.

Le think tank The Shift Project a lancé, mardi dernier à Paris, son « Manifeste pour décarbonner l’Europe ». Son objectif est de proposer une série d’actions concrètes pour donner suite à l’Accord de Paris sur le climat, quinze mois après sa signature par les chefs d’Etat et de gouvernement du monde.

« L’Accord de Paris sur le climat est une magnifique boite très technique, mais c’est une boite vide avec plein de trous pour en sortir, explique Matthieu Auzanneau, directeur du think tank. Ce qui manque, c’est une stratégie pour mettre en œuvre ce que prévoit l’accord, c’est-à-dire pour réussir à faire tourner les grands systèmes complexes qui font l’économie sans émission nette de CO2 ».

« L’accord de Paris sur le climat engage l’Europe à réinventer la totalité de son économie. Tout ou presque reste à faire », explique le Manifeste. Pour l’heure, la politique menée par les Etats européens ne permet, selon le think tank, « en rien d’espérer limiter le réchauffement (climatique) à 2°C (et donc) ne permet pas de garantir la paix ».

Neuf propositions pour le climat

Le texte a été signé par une série de grands patrons français : EDF, Vinci, ADP, Michelin, Bouygues, Vallourec, SNCF, etc.

The Shift Project présente également neuf mesures, non endossées par les signataires du manifeste, parmi lesquelles révolutionner le transport en ville, fermer toutes les centrales à charbon, rénover les logements anciens et les bâtiments publics, généraliser la voiture consommant moins de 2 litres au 100 km, redonner l’avantage au train, etc.

Les signataires appellent les candidats à l’élection présidentielle française à se saisir de ces enjeux.


Réactions
Pays