Connexion

Syndicate content

Pays-Bas : pour lutter contre l’homophobie, les hommes se tiennent la main

mercredi, 5 avril, 2017 - 16:27

Après la violente agression dont ont été victimes deux homosexuels hollandais, la classe politique du pays a réagi d'une manière originale : en publiant des photos d'hommes politiques reconnus se tenant par la main.

Indignation aux Pays-Bas. Alors qu’ils rentraient de soirée, deux hommes mariés se tenant par la main, Jasper Vernes-Sewratan et son mari Ronnie Sewratan-Vernes, ont été pris à partie par un groupe d’hommes. La scène s’est déroulée dans la nuit de samedi à dimanche dernier, dans la ville d’Arnhem, à 100 kilomètres à l’est d’Amsterdam. Après leur avoir lancé des insultes homophobes, les agresseurs séparent les deux hommes et commencent à les tabasser. L’un d’entre eux finira par perdre quatre dents, tandis que l’autre s’en sort avec plusieurs côtes fêlées.

Les réseaux sociaux se sont rapidement emparés de cette affaire. Sur Twitter, le hashtag #allemannenhandinhand (« Tous les hommes main dans la main ») s’est répandu, incitant les hommes du pays à témoigner de leur solidarité.

Les politiques se tiennent la main sur Instagram

Il n’en fallait pas plus pour que la classe politique néerlandaise s’empare à son tour du hashtag. Ancien ministre et leader du parti D66 (démocrates-libéraux) aux élections législatives de mars, Alexander Pechtold s’est ainsi affiché main dans la main avec Wouter Koolmees, expert économique de sa formation politique. Cliché qui a même eu les honneurs de la une du quotidien gratuit Metro, le 4 mars. Plusieurs personnalités politiques, comme le ministre des Affaires sociales ou le vice-premier ministre, ont fait de même sur leur compte Instagram.

Premier pays au monde à avoir légalisé le mariage entre personnes du même sexe, en 2001, les Pays-Bas font face à une recrudescence inquiétante d’actes malveillant à l’encontre des minorités sexuelles. Les plaintes enregistrées pour ce motif ont bondi, passant de 400 en 2009 à 1 600 en 2015.


Mots clés
,
Réactions
Pays