Connexion

Syndicate content

Réactions européennes après les frappes américaines en Syrie

vendredi, 7 avril, 2017 - 15:03

Les Etats-Unis ont décidé de lancer une soixantaine de missiles sur une base militaire syrienne, en réaction à l'attaque présumée de civils par des armes chimiques. Les dirigeants européens soutiennent l'intervention.

« Assad porte l’entière responsabilité de ce développement. Son recours continu aux armes chimiques et aux crimes de masse ne peut en effet rester impuni » : Paris et Berlin ont tenu à afficher leur fermeté et leur soutien à la décision, prise par le président américain Donald Trump, de bombarder la base aérienne d’Al-Shayrat en Syrie. C’est de cette base qu’auraient décollé les avions ayant perpétré l’attaque chimique dont a été victime une localité du nord du pays, et qui s’est soldée par au moins 86 morts, dont 27 enfants, en début de semaine.

Le communiqué franco-allemand, rédigé à l’issu d’un entretien téléphonique entre François Hollande et Angela Merkel, fait également référence à « l’attaque chimique de la Ghoutta », en 2013. Paris et Berlin affirment aussi qu’ils ont été « préalablement informés » des frappes américaines. Le communiqué insiste enfin sur le nécessaire rassemblement de la communauté internationale en faveur d’une « transition politique en Syrie ».

« L’UE travaillera avec les Etats-Unis »

Pour le président du Conseil européen, Donald Tusk, les frappes américaines « illustrent une détermination nécessaire contre les attaques chimiques barbares ». « L’Union européenne (UE) travaillera avec les Etats-Unis pour mettre fin à la brutalité en Syrie », affirme encore l’ancien premier ministre polonais.

« Notre réaction est que nous soutenons totalement ce que les Américains ont fait, a déclaré le secrétaire britannique de la Défense, Michael Fallon. C’est limité et c’est tout à fait approprié ».

Même son de cloche du coté du ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel, selon qui « Il était à peine supportable de devoir regarder comment le Conseil de sécurité de l’ONU s’est montré incapable de réagir de manière claire à l’utilisation barbare d’armes chimiques. Que les Etats-Unis réagissent en attaquant les structures militaires du régime qui a commis ce crime de guerre, est compréhensible ».

Donald Trump avait appelé, jeudi, « toutes les nations civilisées à oeuvrer pour faire cesser le bain de sang en Syrie et le terrorisme ». Seul le Kremlin a dénoncé ce qu’il a qualifié « d’acte d’agression envers les membres des Nations Unies ».


Réactions
Pays