Connexion

Syndicate content

Merkel et Macron prêts à modifier les traités

mardi, 16 mai, 2017 - 12:13

Lors de leur première rencontre officielle, lundi 15 mai à Berlin, le président français et la chancelière allemande ont affiché leur amitié. Ils sont convenus de travailler sur des sujets de court terme, mais aussi d'approfondir l'Union européenne et la zone euro.

C’est un passage obligé. Tout président français nouvellement élu se rend, traditionnellement, à Berlin pour son premier déplacement international. Emmanuel Macron n’a pas dérogé à la règle et a rencontré, lundi 15 mai à Berlin, son homologue allemande, Angela Merckel.

En face de la chancellerie, une banderole bleue avait été déployée, proclamant : « Au nom de l’amitié ». Et c’est bien d’amitié et de concorde entre l’Allemagne et la France dont il a été question. « Nous sommes à un moment historique de l’Europe, a déclaré Emmanuel Macron. Nous avons besoin d’un temps historique qui soit un temps de refondation ». Ce à quoi Angela Merkel a répondu que « l’Allemagne ne se porte bien que quand l’Europe se porte bien. Et l’Europe ne se porte bien que si la France est forte en Europe. (…) Nous voulons créer une nouvelle dynamique ».

Un conseil des ministres commun en juillet

Les deux pays voisins tiendront, en juillet, un conseil des ministres commun, afin d’avancer sur un certain nombre de sujets. Parmi les questions de court terme, la révision de la directive sur les travailleurs détachés, le droit d’asile commun pour les réfugiés ou encore la politique commerciale ont été abordés.

Angela Merkel s’est également montrée favorable aux propositions d’Emmanuel Macron concernant l’intégration de la zone euro. « Du point de vue allemand, il est possible de changer les traités si cela fait sens », a-t-elle ainsi déclaré. Il s’agit d’un revirement spectaculaire : l’Allemagne était, jusqu’alors, fermement opposée à toute révision des traités.


Réactions
Pays