Connexion

Syndicate content

La France devient le premier pays à interdire l’exploitation du pétrole

vendredi, 8 septembre, 2017 - 10:45

Nicolas Hulot, le ministre français de la Transition écologique et solidaire, a présenté en conseil des ministres, mercredi dernier, le projet de loi mettant fin à la recherche et à l'exploitation des hydrocarbures conventionnels, comme le pétrole, et non conventionnels, comme le gaz de schiste ou les sables bitumineux.

L’Hexagone deviendra très prochainement le premier pays à tourner officiellement le dos aux hydrocarbures. « Le projet de loi mettant fin à la recherche et à l’exploitation des hydrocarbures est la première traduction concrète du Plan climat, présenté par le ministre de la Transition écologique et solidaire en juillet dernier » indique le site Internet du gouvernement tricolore.

Il est donc « un signal fort, alors que nous savons tous que pour respecter l’Accord de Paris et maintenir le réchauffement de la planète en dessous de 2°C, il faut laisser plus de 80 % des ressources fossiles connues dans le sous-sol » explique de son côté M. Hulot, faisant référence à la COP21, qui s’est tenue en décembre 2015 à Paris, et lors de laquelle les 195 Etats parties – ainsi que l’Union européenne (UE) – se sont engagés contre le réchauffement global de la planète.

Avancée symbolique

Pour mémoire, la production nationale de pétrole et de gaz en France représente 1 % de la consommation énergétique totale. « Avec ce projet de loi, la France assume son rôle de chef de file dans la lutte contre le changement climatique et encourage d’autres pays à la rejoindre dans son engagement, dans la continuité de l’Accord de Paris » note également le ministre. Qui affirme que, désormais, « les choses sont claires, il y a le passé, des permis qui ont été accordés et dont la fin est programmée, et l’avenir, qui est un monde sans énergies fossiles. »

En effet, les concessions d’exploitation existantes ne pourront pas être renouvelées au-delà de 2040 et aucun nouveau permis de recherche d’hydrocarbures ne sera attribué. « A partir du moment où est interdite la recherche d’hydrocarbures et où aucun permis d’exploration de gaz de schiste n’a été délivré à ce jour, aucune exploitation de gaz de schiste ne sera plus possible en France » d’après le site Internet du gouvernement. Une avancée symbolique – vu la faible part du pétrole dans le mix énergétique français – mais qui a le mérite d’exister. Et donnera peut-être quelques idées aux autres pays.


Réactions
Pays